• La Nouvelle-Zélande qualifiée pour les barrages de la zone Océanie
• Tahiti, les îles Salomon et la Papouasie-Nouvelle-Guinée y croient encore 
• La Nouvelle-Calédonie et les Fidji éliminées de la course à Russie 2018

LE FILM DE LA JOURNÉE - À l'issue des récentes doubles confrontations dans le Tour 3 des qualifications océaniennes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, la Nouvelle-Zélande présente un bilan presque parfait après quatre journées. Elle a validé son billet pour le barrage continental.

La situation est beaucoup moins tranchée dans le Groupe B. Tahiti et la Papouasie-Nouvelle-Guinée ont mordu la poussière à domicile. Rien n'est donc joué, alors que les îles Salomon s'apprêtent à faire leur retour à la compétition en juin. Le vainqueur de la finale océanienne participera à un barrage intercontinental contre le cinquième de la zone Amérique du Sud.  

FIFA.com dresse le bilan.

Groupe A - La Nouvelle-Zélande domine les débats
Deux succès 2:0 face aux Fidji ont ouvert les portes de la finale à la Nouvelle-Zélande, qui va pouvoir se concentrer sur sa participation à la Coupe des Confédérations de la FIFA. Le déplacement à Lautoka, aux Fidji, s'annonçait difficile, mais les Kiwis ont habilement négocié l'obstacle. Deux buts inscrits en seconde période par Chris Wood et Marco Rojas ont fait la différence. Galvanisés par sa première apparition à domicile dans un match de qualification pour la Coupe du Monde depuis 2008, les Fidjiens n'ont pas réussi à bousculer la hiérarchie.  

La Nouvelle-Zélande a confirmé sa supériorité à Wellington. Auteur d'un doublé, le jeune Ryan Thomas a débloqué son compteur personnel au niveau international. Les All Whites n'ont pas encaissé le moindre but lors de leurs huit derniers matches de qualification en Océanie. Avec 10 points sur 12, ils ont éteint les espoirs de la Nouvelle-Calédonie et des Fidji, qui n'ont pourtant disputé que deux matches chacun.  

Groupe B - La Papouasie-Nouvelle-Guinée se relance
Par contraste, la situation est tendue pour les équipes du Groupe B. Trois sélections peuvent encore espérer poursuivre l'aventure : Tahiti, les îles Salomon et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. La Papouasie-Nouvelle-Guinée a entamé son parcours au Tour 3 par une défaite 3:1 à Port Moresby contre Tahiti, avec notamment un doublé de Sylvain Graglia. Les locaux avaient pourtant ouvert le score, mais l'exclusion du jeune David Browne pour ses débuts en équipe nationale a coûté cher aux Kapuls. Ces derniers ont toutefois fait preuve de caractère en allant s'imposer 2:1 lors du match retour, alors que tout autre résultat aurait sonné le glas de leurs ambitions. Avec six points en quatre matches, Tahiti fait la course en tête. Les îles Salomon et la Papouasie-Nouvelle-Guinée affichent pour l'heure trois longueurs de retard, mais tout pourrait changer à l'occasion de la double confrontation entre les deux dauphins en juin. 

Le joueur
Meilleur buteur de la dernière Coupe des Nations, Raymond Gunembaavait permis à la Papouasie-Nouvelle-Guinée d'atteindre la finale pour la première fois de son histoire. Récemment passé par Hamilton Wanderers dans le championnat de Nouvelle-Zélande, Gunemba n'a pas participé à la défaite contre Tahiti pour cause de suspension. L'attaquant a inscrit un but décisif à Papeete pour fêter son retour.

La stat
2
- Les frères Ingham, Jai et Dane, ont honoré tous les deux leur première sélection lors du match entre la Nouvelle-Zélande et les Fidji à Wellington.  

Entendu…
"Nous avons beaucoup progressé avec le ballon. Nous sommes plus à l'aise en termes de possession et le groupe a fait preuve d'un état d'esprit formidable sur ces deux matches" - Anthony Hudson, sélectionneur de la Nouvelle-Zélande

Le programme
Journée 5
Fidji - Nouvelle-Calédonie (5 juin)
îles Salomon - Papouasie-Nouvelle-Guinée (9 juin)

Journée 6
Nouvelle-Calédonie - Fidji (13 juin)
Papouasie-Nouvelle-Guinée - îles Salomon (13 juin)