• Le Brésil remporte sa huitième victoire de rang et assure sa qualification pour Russie 2018
  • La Colombie grimpe a la deuxième place, l'Argentine glisse en position de barragiste
  • Le Pérou bat l'Uruguay et revient dans la course à la qualification 

LE FILM DE LA JOURNÉE - Le Brésil est devenu le premier pays qualifié pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ par la voie des éliminatoires. Les quintuples champions du monde ont décroché leur sésame après avoir signé une huitième victoire consécutive dans les qualifications sud-américaines depuis l'arrivée sur le banc de Tite. L'attribution des trois billets et demi restants pour Russie 2018 se fera entre les sept équipes qui, de la deuxième à la huitième place, se tiennent en seulement six points, alors qu'il y en a encore 12 à prendre à l'issue de la 14ème journée.

La défaite de l'Uruguay au Pérou a fortement compliqué les choses pour les Charrúas tandis que les Incas, de leur côté, sont complètement relancés dans la course à la qualification. Ce résultat, combiné à la victoire de la Bolivie sur l'Argentine à La Paz, a permis à la Colombie de se hisser à la deuxième place du classement à la faveur d'un succès sur l'Équateur à Quito. L'Argentine se retrouve une nouvelle fois en position de barragiste et l'Équateur, après un début de tournoi préliminaire sur les chapeaux de roues, est à ce jour en dehors de toute place qualificative pour la prochaine édition de la Coupe du Monde de la FIFA™.

Les résultats de la 14ème journée
28 mars 2017

Bolivie 2:0 Argentine
Équateur 0:2 Colombie
Chili 3:1 Venezuela
Brésil 3:0 Paraguay
Pérou 2:1 Uruguay

L'affiche
Pérou 2:1 Uruguay
Buts : Paolo Guerrero (35'), Edinson Flores (62') pour le Pérou ; Carlos Sánchez (32') pour l'Uruguay

Le Pérou a pu compter sur un Paolo Guerrero des grands jours face à l'Uruguay qui avait pourtant ouvert le score. Grâce à cette victoire, les joueurs dirigés par Ricardo Gareca reviennent à quatre points de la position de barragiste et à cinq de la dernière place automatiquement qualificative pour Russie 2018. Quant aux hommes entraînés par Oscar Tabárez, ils ont terminé à dix après l'exclusion de Jonathan Urretaviscaya. Après cette troisième défaite consécutive, la Celeste se retrouve en difficulté dans la dernière ligne droite.

Les autres rencontres
Deux buts en moins d'un quart d'heure suivis d'une résistance héroïque en défense ont permis à la Colombie d'obtenir sa première victoire sur l'Équateur à Quito depuis 2001 (2 matches nuls et 2 défaites), grâce à James Rodríguez et Juan Cuadrado.

Le Chili a relevé la tête après sa défaite contre l'Argentine. Dans un match où le Venezuela n'a pas fermé le jeu, la Roja s'est imposée grâce notamment à deux réalisations de son attaquant vétéran Esteban Paredes. Le premier but chilien a été l'œuvre d'Alexis Sánchez, qui a par ailleurs manqué un penalty. Salomón Rondón a réduit le score pour les visiteurs.

Défaite méritée pour l'Argentine contre la Bolivie à La Paz. Les bourreaux de l'Albiceleste ont pour noms Juan Carlos Arce et Marcelo Martins. En l'absence de Lionel Messi, suspendu, les Argentins ont aligné un quatrième match consécutif sans connaître la victoire en déplacement (2 nuls et 2 défaites).

La qualification du Brésil est la conséquence d'une victoire sans appel sur le Paraguay. Toujours aussi affûté, Neymar a marqué pour la sixième fois dans ces qualifications, ce qui fait de lui le meilleur finisseur brésilien de la compétition. Les deux autres buts ont été le fait de Philippe Coutinho et Marcelo.

Le joueur de la journée
Alexis Sánchez (Chili)

Alexis Sánchez a été éblouissant contre le Venezuela : son chef-d'œuvre de coup franc qui a permis au Chili de prendre les devants dès la cinquième minute de jeu lui a aussi permis de rejoindre Marcelo Salas à la première place du classement des meilleurs buteurs de toute l'histoire de la Roja, avec 37 réalisations. Certes, Sánchez a manqué un penalty, mais en l'occurrence, difficile de lui jeter la pierre. Le joueur d'Arsenal avait parfaitement frappé le ballon et il a fallu un exploit du le gardien vénézuélien Wuilker Faríñez pour empêcher l'attaquant de réussir un doublé.

Le saviez-vous...?
Les attaquants colombiens en sont à huit matches successifs sans trouver le chemin des filets. Depuis le but de Carlos Bacca contre l'Équateur (3:1) lors de la sixième journée il y a tout juste un an, les Cafeteros ont marqué sept fois par le biais de milieux de terrain (3 buts de James Rodriguez et 1 but chacun pour Cuadrado, Macnelly Torres, Edwin Cardona et Abel Aguilar), une fois par l'intermédiaire d'un défenseur (Yerri Mina) et une fois grâce à un but de l'adversaire contre son camp (le Brésilien Marquinhos).

Entendu…
"La Bolivie mérite sa victoire et maintenant nous devons penser à la suite. Nous sommes toujours en course, avec comme seul objectif la qualification pour le Mondial." - Edgardo Bauza, sélectionneur de l'Argentine.