LE FILM DE LA JOURNÉE - Les supporters asiatiques ont été gâtés ce jeudi 23 mars à l’occasion d’une sixième journée de qualifications ponctuée par des succès de haute lutte et quelques surprises. Leader du Groupe A, l’Iran a notamment conforté sa place en allant s’imposer 1:0 au Qatar, tandis que son dauphin, la République du Corée, s’est fait surprendre en RP Chine, victorieuse sur la plus petite des marges. La Syrie a également créé la surprise, sur le même score, en dominant sur le fil l’Ouzbékistan, troisième du classement.

Pas de grosse surprise en revanche dans le Groupe B, dont les deux co-leaders, l’Arabie Saoudite et le Japon, se sont respectivement imposés en Thaïlande et aux Émirats Arabes Unis. L’Australie a été tenue en échec par l’Irak à Téhéran, après avoir pourtant ouvert le score. Un troisième nul consécutif pour les Australiens, qui accusent désormais trois points de retard sur le duo de tête. FIFA.com passe en revue tous les matches de la journée.

L’affiche
RP Chine 1:0 République de Corée
But : Yu Dabao (34')

En difficulté dans le Groupe A, la RP Chine, sous la houlette de son nouveau sélectionneur Marcello Lippi, a créé une énorme surprise, sur son terrain, face à la République de Corée. Ce succès bienvenu, son premier du troisième tour, lui permet de se hisser à la cinquième place et d’abandonner la lanterne rouge au Qatar. Yu Dabao a inscrit le seul but de la rencontre de la tête sur corner. L’attaquant chinois a ainsi mis fin à une série de 374 minutes sans marquer pour son équipe dans cette campagne de qualifications et offert à la RP Chine la première victoire de son histoire contre son voisin sud-coréen dans une compétition internationale majeure. Un déplacement en Iran attend désormais les Chinois, qui tenteront de créer à nouveau la surprise. Les joueurs d’Uli Stielike seront quant à eux tenus de relever la tête face à la Syrie.

Les autres rencontres
L’Iran a profité du faux pas de la République de Corée pour consolider sa place en tête du Groupe A après son succès 1:0 face au Qatar, à Doha. Les joueurs de Jorge Fossati sont mieux entrés dans la partie, mais ceux de Carlos Queiroz ont progressivement pris l’ascendant. Sept minutes après le retour des vestiaires, Mehdi Taremi inscrivait le seul but de la rencontre. La Team Melli compte quatre longueurs d’avance sur la République de Corée, deuxième, et est idéalement placée pour terminer à l’une des deux premières places qualificatives du groupe.

Un penalty d’Omar Kharbin dans le temps additionnel avait offert un peu plus tôt la victoire à la Syrie face à l’Ouzbékistan (1:0). Après avoir déjà tenu l’Iran et la République de Corée en échec, les Syriens ont repoussé pendant 90 minutes les assauts adverses. Le temps réglementaire venait de s’achever lorsqu’Egor Krimets a fait tomber Firas Al Khatib dans la surface. Kharbin a transformé la sentence et hissé son équipe à deux points seulement de la deuxième place du groupe, occupée par la République de Corée, son prochain adversaire, le mardi 28 mars.

Le Groupe B a réservé un tout autre scénario avec les succès des deux co-leaders, l’Arabie Saoudite et le Japon. Faciles vainqueurs de la Thaïlande à Bangkok (3:0), les Saoudiens conservent les commandes du classement à la faveur d’une meilleure différence de buts. Mohammed Al Sahlawi a ouvert le score à la 26ème minute, rejoignant ainsi Ahmed Khalil, avec 15 réalisations, en tête du classement des meilleurs buteurs de la compétition. Les visiteurs ont doublé la mise à six minutes du coup de sifflet final, sur un but contre son camp de Tanaboon Kesarat, avant que le remplaçant Salman Almuwashar n’alourdisse la note dans le temps additionnel.

Battu 2:1 à l’aller, le Japon a pris sa revanche en s’imposant 2:0 sur le terrain des Émirats Arabes Unis. Yuya Kubo a été impliqué sur les deux buts. L’attaquant de Gand a ouvert la marque après 13 minutes, avant de servir Yasuyuki Konno sur le but du break. L’Australie, de son côté, continue d’avancer au ralenti. Tenus en échec 1:1 par l’Irak, les joueurs d’Ange Postecoglou ont pourtant pris les devants en première mi-temps, grâce à une tête de Mathew Leckie. Après la pause, les Irakiens ont sonné la révolte et leurs efforts ont finalement été récompensés. Entré en cours de jeu, Ahmed Yasin leur a permis d’arracher le point du nul dans les dernières minutes et de conserver un mince espoir de qualification. 

Le joueur
Pour sa première participation à ce stade des qualifications, la Syrie n’aurait pas été aussi loin sans les performances remarquables de son buteur Omar Kharbin. Le joueur d’Al Hilal a fait trembler les filets à huit reprises au tour précédent pour permettre à son pays d’atteindre le troisième tour. Il a signé le but de la victoire d’une panenka sur penalty, face à l’Ouzbékistan.

Le saviez-vous ?
La Syrie dispose jusqu’ici de la moins bonne attaque du troisième tour, avec deux buts en six matches, soit un de moins que la RP Chine ou la Thaïlande, qui n’a pas remporté le moindre match. C’est néanmoins l’une des équipes les plus efficaces puisque ces deux buts lui ont suffi, grâce également à une défense de fer, à engranger huit points.

Entendu…
"Ce succès contre la République de Corée nous permet de garder espoir. Tout autre résultat que les trois points nous ferait tirer un trait sur la qualification. Nous devons nous améliorer dans plusieurs domaines, ce n’était qu’un premier pas. Le temps nous est compté, il faudra faire au plus vite pour préparer au mieux le prochain match contre l’Iran" - Marcello Lippi, sélectionneur de la RP Chine.

Les résultats (6ème journée)
23 mars

Groupe A : 
RP Chine 1:0 République de Corée
Qatar 0:1 Iran
Syrie 1:0 Ouzbékistan

Groupe B : 
Thaïlande 0:3 Arabie Saoudite
Irak 1:1 Australie
Émirats Arabes Unis 0:2 Japon