• Les Îles Salomon battent la Papouasie-Nouvelle-Guinée dans l'avant dernier match de groupe
  • Les visiteurs ont remonté deux buts, mais Micah Lea’Alafa a donné la victoire aux locaux
  • Les Îles Salomon ont besoin d'un point dans leur dernier match pour atteindre les barrages

Les Îles Salomon ont réussi à s'imposer à domicile face à la Papouasie-Nouvelle-Guinée, mais la proximité du match retour laisse l'issue des débats très ouverte pour décider de l'adversaire de la Nouvelle-Zélande en barrage continental sur la route de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018. Les vaincus du jour et Tahiti peuvent encore y prétendre.

Sur leur pelouse d'Honiara, les Salomonais ont pris les devants grâce à Atkin Kaua et le capitaine Benjamin Totori, porteur du brassard en l'absence de Henry Fa’Arodo, suspendu. Mais les Papouasiens ont trouvé les ressources pour refaire leur retard, le capitaine Michael Foster et Patrick Aisa trouvant le chemin des filets.

Le dernier mot est toutefois revenu au joueur vedette des Salomon, l'attaquant Micah Lea’Alafa, membre d'Auckland City, multiple vainqueur de la Ligue des champions de l'OFC. A un quart d'heure du terme, il met le feu aux tribunes du stade Lawson Tama à la réception d'une passe de James Naka, l'un des joueurs-clés de la sélection salomonaise de beach soccer.

Les Îles Salomon ont désormais besoin d'un seul point lors du match retour à Port Moresby le 13 juin prochain pour atteindre le barrage continental face à la Nouvelle-Zélande. En cas de défaite, Tahiti remportera le groupe, et donc le précieux sésame, à moins que la Papouasie-Nouvelle-Guinée ne coiffe tout le monde sur le fil en cas de succès sur un score élevé.