• Le Costa Rica se hisse seul à la deuxième place de l’Hexagonal après sa victoire
  • Les Ticos ont inscrit deux buts en première mi-temps pour dominer Trinité-et-Tobago
  • Le Panama et le Honduras partagent les points à l’issue d’un match riche en rebondissements

LE FILM DE LA JOURNÉE - Le Costa Rica s’est hissé seul à la deuxième place de l’Hexagonal à la faveur d’un succès (2:1) contre la lanterne rouge, Trinité-et-Tobago, pour le compte de la sixième journée du dernier tour des qualifications de la zone CONCACAF pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

Une rencontre riche en rebondissements a par ailleurs vu le Panama revenir deux fois au score, sur son terrain, pour faire match nul 2:2 avec son voisin d’Amérique centrale, le Honduras. FIFA.com se penche sur les derniers matches de qualification.

Les résultats
Panama 2:2 Honduras | Costa Rica 2:1 Trinité-et-Tobago

L’affiche
Panama 2:2 Honduras 

Le Panama et le Honduras savaient que les trois points étaient impératifs à l’Estadio Rommel Fernandez afin d’avoir une chance de se repositionner au classement de l’Hexagonal. Loin de leurs bases, les Honduriens ont mieux démarré la rencontre et ouvert la marque après seulement cinq minutes, par Romell Quioto, qui a trompé le gardien panaméen Jaime Penedo dans un angle fermé. La réussite a cependant souri aux Canaleros, quatre minutes avant la pause, Blas Perez égalisant avec le haut du dos sur un centre venu de la droite.

Le Honduras a repris l’avantage après l’heure de jeu, lorsqu’Alberth Elis a profité d’une passe en retrait de Rony Martinez pour battre le portier adverse à bout portant (2:1). Mais les Panaméens ont une nouvelle fois réagi et leurs efforts ont payé à la 90ème minute, sur un tir à ras de terre de Roman Torres. L’arbitre a donné aux deux équipes l’occasion de se départager en accordant près de dix minutes d’arrêts de jeu, mais elles ont dû se contenter d’un petit point, qui les laisse dans la deuxième partie du classement.

Les autres rencontres
Le Costa Rica voulait se racheter de son match nul contre le Panama à domicile, avec la réception de Trinité-et-Tobago à l’Estadio Nacional de San José. Il a rempli sa mission grâce à deux buts inscrits en première mi-temps, dont un dès le premier corner, après quelques secondes de jeu, grâce à une tête de Francisco Calvo au premier poteau. Cueillis à froid, les Soca Warriors n’ont pas baissé les bras et Kevin Molino a réussi à tromper la vigilance de Keylor Navas pour ramener son équipe à hauteur à la 35ème minute. Les Ticos s’en sont remis à leur capitaine, Bryan Ruiz, pour reprendre les devants, juste avant la pause, sur un bel extérieur du pied gauche à la limite de la surface.

Les deux équipes ont eu l’occasion de marquer en deuxième mi-temps, mais le score n’a plus bougé. Les joueurs d’Oscar Ramirez se hissent seuls à la deuxième place du classement, à trois longueurs du leader, le Mexique, tenu en échec 1:1 par les USA à l’Estadio Azteca, lors du choc au sommet de cette sixième journée. Les Trinidadiens peuvent quasiment tirer un trait sur Russie 2018 après cette nouvelle défaite, leur cinquième dans ce dernier tour des qualifications.

La stat
4
- comme le nombre de joueurs de Major League Soccer ayant trouvé le chemin des filets ce 13 juin dans les qualifications de la zone CONCACAF. Les Honduriens Alberth Elis et Romell Quioto défendent tous les deux les couleurs du Houston Dynamo, tandis que le Panaméen Roman Torres et le Trinidadien Kevin Molino évoluent respectivement aux Seattle Sounders et à Minnesota United.

Le joueur
Donis Escobar (HON)
Certaines équipes doivent parfois s’en remettre à leur gardien de but pour aller chercher un résultat, à l’image du Honduras, qui a pu compter sur les arrêts héroïques de Donis Escobar pour ramener un point du Panama. Le portier des Catrachos a notamment sauvé un ballon sur sa ligne sur un corner panaméen en deuxième mi-temps.

Le saviez-vous ?
L’attaquant panaméen Blas Perez a défendu les couleurs de plus d’une douzaine de clubs d’Amérique latine et d’Amérique du Nord en près de 20 années de carrière. Il a notamment évolué en MLS, dans les rangs du FC Dallas et des Vancouver Whitecaps. Le joueur de 36 ans fait actuellement les beaux jours de Blooming, un club bolivien.

Entendu…
"Le résultat ne reflète pas l’ampleur de nos efforts ce soir. Nous continuerons à nous battre tant qu’il y aura une chance." - Dennis Lawrence, sélectionneur de Trinité-et-Tobago

À venir (5ème tour, 7ème journée)
1er septembre
USA-Costa Rica
Mexique-Panama
Trinité-et-Tobago-Honduras