• Le Mexique veut conserver son invincibilité
  • Les États-Unis doivent confirmer leur redressement
  • Le Costa Rica et le Panama à la lutte dans le haut du tableau

Avec seulement quatre points d'écart entre le deuxième et le sixième, les qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ restent plus indécises que jamais.

Le 8 juin, les équipes boucleront la phase aller du tournoi "hexagonal". Pour l'heure, le Mexique, toujours invaincu, fait la course en tête avec 10 point. À l'approche de cette cinquième journée, les six sélections encore en lice en Amérique du Nord, centrale et Caraïbes savent qu'elles n'ont plus de temps à perdre si elles veulent être du voyage en Russie.

Les matches
Jeudi 8 juin 2017
États-Unis - Trinité-et-Tobago | Costa Rica - Panama | Mexique - Honduras

L'affiche
Après avoir perdu leurs deux premiers matches, les États-Unis semblent s'être remis sur les bons rails. Avec quatre points seulement, les Stars and Stripes ne pourront néanmoins pas se permettre le moindre faux pas à domicile face à la lanterne rouge, Trinité-et-Tobago.

Pour ce rendez-vous crucial, les Américains disposeront de deux atouts inédits au milieu de terrain : Dax McCarty et Kellyn Acosta, auteurs de performances remarquées en MLS. Le premier peut s'appuyer sur une solide expérience, tandis que le second apportera sa jeunesse et sa fraîcheur. Les deux hommes offrent en tout cas une alternative intéressante et bienvenue au onze de départ habituel.

Les visiteurs devront, quant à eux, puiser dans leurs réserves mentales pour résister aux assauts de leurs hôtes. Une surprise n'est toutefois pas à exclure car, même si les insulaires sont actuellement bons derniers, un succès les relancerait dans la course à la qualification.

Les autres rencontres
Si le Mexique est aujourd'hui tout proche de valider son billet pour la Russie, il ne peut pas encore se permettre le moindre relâchement. Le Honduras, actuellement cinquième, a absolument besoin de points. Et quel meilleur endroit pour signer une performance référence que le légendaire Stade Azteca ?

De son côté, le Costa Rica reste à l'affût du moindre faux pas des Mexicains, dans l'espoir de leur ravir leur fauteuil de leader. Pour autant, son prochain duel à l'Estadio Nacional de San José n'aura rien d'une simple formalité. Son adversaire, le Panama, brille par sa rigueur défensive : avec deux buts encaissés, les Canaleros sont actuellement troisièmes (cinq points), une place synonyme de qualification directe pour Russie 2018.

Le joueur à suivre
Keylor Navas aborde ces nouvelles échéances avec le sourire. Son récent succès en Ligue des champions de l'UEFA avec le Real Madrid vient de lui ouvrir les portes de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, EAU 2017. Ce succès doit lui permettre de prendre une dimension supplémentaire en sélection. On n'attend plus seulement de lui qu'il repousse les tentatives adverses ; il doit aussi guider ses coéquipiers sur le terrain.

La stat
57 - Comme le nombre de buts inscrits par Landon Donovan avec les États-Unis. Clint Dempsey n'est plus qu'à une longueur de son ancien coéquipier. Il pourrait lui ravir ce record, à condition de se montrer efficace contre Trinité-et-Tobago.