• Trois équipes à la lutte pour la deuxième place dans le Groupe A, derrière l'Iran
  • À deux journées de la fin, le Groupe B reste indécis
  • La Syrie et les Émirats Arabes Unis arrachent un point dans le temps additionnel

LE FILM DE LA JOURNÉE - Vainqueur 2:0 de l'Ouzbékistan à domicile, l'Iran a validé son billet pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. La Team Melli rejoint le Brésil et la Russie, également qualifiés. Si les Iraniens ont rempli leur contrat, la République de Corée et le Japon ont tous deux laissé échapper des points précieux. De leur côté, la Syrie et les Émirats Arabes Unis ont échappé à la défaite en marquant dans le temps additionnel.

Les résultats
Groupe A : Qatar 3:2 République de Corée, Iran 2:0 Ouzbékistan, Syrie 2:2 RP Chine
Groupe B : Australie 3:2 Arabie Saoudite, Irak 1:1 Japon, Thaïlande 1:1 Émirats Arabes Unis

L'affiche
Iran - Ouzbékistan

Conscient qu'une victoire scellerait sa deuxième participation consécutive à la phase finale de l'épreuve mondial, le sélectionneur de l'Iran Carlos Queiroz avait réclamé à ses joueurs le plus grand sérieux. Au final, la Team Melli a parfaitement géré le contexte de cette rencontre au sommet. Dominateurs de bout en bout, les hôtes ont obtenu le résultat qu'il espéraient.

Sardar Azmoun a ouvert le score en milieu de première période, lancé par une passe en profondeur d'Alireza Jahanbakhsh.Le capitaine Masoud Shojaei aurait pu doubler la mise en seconde période, mais il a manqué le cadre sur penalty. Mehdi Taremi s'est chargé de mettre l'Iran à l'abri, à deux minutes du coup de sifflet final.

Ailleurs
L'Iran qualifié, la compétition dans le Groupe A se résume à une lutte à trois pour le second accessit. Deuxième, la République de Corée a raté l'occasion d'accroître son avance sur l'Ouzbékistan et la Syrie en s'inclinant 3:2 au Qatar. Hassan Al Haydos s'est offert un doublé et une passe décisive à l'occasion du second succès des Al Annabi dans cette section. Ce résultat leur permet en outre de continuer à rêver d'une place en barrage.

La RP Chine, quant à elle, aurait pu enregistrer sa deuxième victoire de l'ère Marcello Lippi, mais un but encaissé dans le temps additionnel l'a contrainte à se contenter d'un partage des points (2:2) avec la Syrie. Les Aigles du Qasioun restent en course pour la deuxième place. En revanche, l'espoir d'une qualification s'éloigne encore un peu plus pour les Chinois, bons derniers du groupe.

La compétition reste incertaine dans le Groupe B, même si le Japon dispose d'une courte avance d'un point sur l'Australie et l'Arabie Saoudite. Cinq jours plus tôt, les Socceroos sont sortis victorieux d'un duel acharné face aux Saoudiens. Ce succès à domicile leur a notamment permis de revenir à hauteur de leurs adversaires du jour. Sachant qu'une victoire lui donnerait une marge de sécurité de trois points, le Japon a entamé son match contre l'Irak en prenant l'avantage par Yuya Osako. Mais les Lions de Mésopotamie, qui ne jouaient que pour l'honneur, ont tout de même égalisé par Mahdi Kamil.

Les Émirats Arabes Unis s'en sont remis à un but d'Ali Mabkhout dans les derniers instants pour arracher un point en Thaïlande (1:1). Mongkol Tossakrai avait débloqué la situation peu avant l'heure de jeu. Au fil des minutes, les Éléphants de Guerre se sont pris à rêver d'une première victoire, jusqu'à ce que Mabkhout vienne sauver les espoirs de qualification émiriens.

Le joueur
Mehdi Taremi (IRN)

Si la Coupe d'Asie de l’AFC 2015 avait été marquée par l'émergence de l'attaquant Sardar Azmoun, les préliminaires de la Coupe du Monde ont vu l'avènement d'un autre phénomène iranien. À 24 ans, Mehdi Taremi, qui a fait ses débuts internationaux il y a deux ans, a marqué à cinq reprises au tour précédent. Auteur de trois autres réalisations au troisième tour, on lui doit notamment le second but perse face à l'Ouzbékistan, synonyme de qualification pour Russie 2018.

Le saviez-vous ?
Depuis le début de cette campagne, l'Iran n'a concédé aucun but en huit sorties au troisième tour.

Entendu...
"Je suis déçu par le résultat, mais compte tenu de notre performance, nous aurions dû gagner. Nous avons bien réagi en deuxième période. Nous sommes revenus dans le match et nous avons pris l'avantage. Nous sommes désormais dans une situation très compliquée, mais nous n'allons pas baisser les bras. Indépendamment du résultat, nous sommes sur la bonne voie." - Marcello Lippi, sélectionneur de la RP Chine 

À venir (Tour 3, Journée 9)
Groupe A - 31 août
Syrie-Qatar
République de Corée-Iran
RP Chine-Ouzbékistan

Groupe B
29 août
EAU-Arabie Saoudite

31 août
Japon-Australie
Thaïlande-Irak