LE FILM DE LA JOURNÉE - L’Espagne a remporté avec autorité le choc de ce samedi 2 septembre dans le cadre des qualifications européennes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ qui l’opposait à l’Italie (3:0), s’emparant seule de la tête du Groupe G. Dans les Groupes D et I, le suspense reste entier. La rencontre entre la Croatie et le Kosovo a dû être reportée à dimanche en raison des mauvaises conditions météo.

L’affiche
Espagne 3:0 Italie

Si l’Italie avait réussi à arracher un partage mérité lors du match aller à Turin, la formation de Giampiero Ventura n’a pas eu voix au chapitre au retour à Madrid. D’un coup franc, Isco a donné l’avantage à l’Espagne dès la 13ème minute. Le plan italien, qui consistait à créer le danger par des débordements sur les flancs, s’est avéré de moins en moins efficace au fil de la rencontre. Le même Isco a logiquement signé le 2:0 avant la mi-temps d’un plat du pied dans la surface. Tout juste entré au jeu, Alvarao Morata a ensuite fixé le score à 3:0 après un travail de préparation de Sergio Ramos. Au final, les quadruples champions du monde ont manqué d’inspiration dans leur jeu offensif.

"C’était une soirée parfaite, un match parfait. Nous méritons la victoire. Nous démontrons depuis longtemps que nous sommes un groupe uni. Nous l’avons fait à nouveau ce soir contre un gros adversaire", a souligné le héros du jour Isco.

Groupe D
Serbie 3:0 Moldavie, Géorgie 1:1 République d’Irlande, Pays de Galles 1:0 Autriche

Le suspense reste entier. Le trio de tête composé de la Serbie (15 points), de la République d’Irlande (13) et du Pays de Galles (11) conserve son invincibilité. Mais les Serbes s’emparent seuls de la première place après leur succès 3:0 à Belgrade contre la Moldavie sur des buts de Mijat Gacinovic, Aleksandar Kolarov et Aleksandar Mitrovic. À égalité de points avec la Serbie avant cette journée, les Irlandais ont ouvert le score dès la quatrième minute en Géorgie par Shane Duffy, mais ils n’ont plus réussi à trouver le chemin des filets après le but égalisateur de Valeri Qazaishvili. À Cardiff, Benjamin Woodburn (17 ans) de Liverpool, qui n’a disputé que 82 minutes en Premier League (toutes durant la saison 16/17), a fêté face à l’Autriche sa première cape en inscrivant le seul but de la partie quelques minutes après son entrée au jeu. Pour l’Autriche, les espoirs de qualification se sont déjà envolés.

Groupe G
Albanie 2:0 Liechtenstein, Israël 0:1 ARY Macédoine, Espagne 3:0 Italie

En mettant l'Italie à genoux, l’Espagne a pris trois longueurs d’avance sur les Azzurri. De son côté, l’Albanie ne s’est pas fait surprendre par le Liechtenstein, alors qu'Israël s'est incliné à domicile contre l’ARY Macédoine 0:1 sur un but de Goran Pandev. La deuxième place semble promise aux Italiens qui comptent quatre points de plus que les Albanais et sept points d’avance sur les Israéliens.

Groupe I
Finlande 1:0 Islande, Ukraine 2:0 Turquie, Croatie - Kosovo interrompu

Le Groupe I est l’un des plus disputés de ces qualifications européennes. En s’imposant 2:0 face à la Turquie, l’Ukraine s’empare de la première place provisoire suite à la défaite surprenante de l’Islande en Finlande, qui ne comptait qu’un point au compteur avant la rencontre. À Tampere, Alexander Ring avait lancé les siens sur la voie du succès dès la huitième minute. La Croatie pourrait toutefois reprendre la tête du groupe en réalisant au moins un partage contre le Kosovo, lanterne rouge. Cette rencontre a été interrompue en raison d’un orage alors que le score était de 0:0.

Le joueur
Andriy Yarmolenko (UKR)
L’attaquant Andriy Yarmolenko a finalement été transféré vers l’un des grands championnats européens. Le joueur de 27 ans défendra les couleurs du Borussia Dortmund en Bundesliga et en Ligue des champions de l’UEFA. Quelques jours après sa signature, l’Ukrainien vient de ranimer les espoirs de qualification de son équipe pour Russie 2018 en inscrivant les deux buts de la victoire à domicile face à la Turquie. 

Entendu…
"J’ai simplement essayé de frapper le plus vite possible et, par chance, le ballon est rentré. C’est fantastique d’entendre les supporters chanter son nom. Il n’y a rien de plus beau. Je vais avoir beaucoup de mal à dormir cette nuit" - - Benjamin Woodburn, attaquant du Pays de Galles