• L'Uruguay et le Pérou ont changé la donne après avoir battu le Paraguay et l’Équateur
  • Tenue en échec, l’Argentine reste barragiste
  • Le Chili s’est incliné et fait désormais partie des éliminés

LE FILM DE LA JOURNÉE - L’Uruguay et le Pérou sont les grands gagnants de la 16ème journée des qualifications sud-américaines à la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, eux qui ont décroché des victoires inédites au Paraguay et en Équateur respectivement. Les Uruguayens délogent la Colombie de la deuxième place et resserrent le classement, tandis que les Péruviens se portent au quatrième rang, intégrant pour la première fois le wagon des qualifiés directs.

Outre le Paraguay et l’Équateur, les autres perdants de la journée sont l’Argentine, tenue en échec chez elle par le Venezuela, et le Chili, battu en Bolivie. L’Albiceleste reste barragiste et la Roja est pour l’instant éliminée. FIFA.com fait le bilan de cette journée qui n’a engendré aucune nouvelle qualification mais aucune nouvelle élimination.

Résultats de la 16ème journée
5 septembre

Bolivie 1:0 Chili
Colombie 1:1 Brésil
Équateur 1:2 Pérou
Argentine 1:1 Venezuela
Paraguay 1:2 Uruguay

L’affiche
Équateur 1:2 Pérou
Buts : Enner Valencia (79') pour l'Equateur ; Edison Flores (73'), Paolo Hurtado (76') pour le Pérou

L’Équateur et le Pérou ont tout donné à Quito, qui a été le théâtre d’un match de haute volée et où les visiteurs se sont imposés pour la première fois de leur histoire. Les Incas ont fait la différence en frappant à deux reprises en trois minutes puis ils ont courbé l’échine pour tenir le résultat, bien que réduits à dix suite à l’exclusion de Christian Ramos. "Nous avons mérité notre victoire, qui nous apporte beaucoup de sérénité. Nous sommes dans une bonne dynamique : les performances et les résultats de l’équipe sont au rendez-vous", analyse Ricardo Gareca, sélectionneur du Pérou. Malgré sa série de quatre défaites, l’Équateur conserve ses chances de qualification.

Les autres rencontres
L’Uruguay a beaucoup souffert, mais il a profité d’une efficacité maximale pour décrocher la première victoire de son histoire à Asunción, au Paraguay. Les deux buts de la Celeste ont été inscrits par le jeune Federico Valverde et Gustavo Gómez, contre son camp. Les Charrúas ne s’étaient pas imposés hors de leurs bases depuis la première journée de la compétition préliminaire, le 8 octobre 2015 en Bolivie. Si elle a perdu des points précieux, l’Albirroja reste en vie dans ces qualifications.

Face au Brésil, la Colombie a obtenu un match nul qu’elle peut considérer, tout compte fait, comme une bonne opération. Willian a ouvert le score pour les visiteurs mais Radamel Falcao a égalisé pour les locaux, qui ont empêché les Canarinhos d'aligner un dixième succès consécutif. Si le point obtenu ne suffit pas aux Cafeteros pour conserver une deuxième place qu’ils occupaient depuis deux journées, il leur permet de garder entre les mains un sésame direct pour la Russie.

À l’inverse, l’Argentine a fait une mauvaise opération en concédant le nul, chez elle, face au Venezuela. Elle a laissé filer l'opportunité d’intégrer le quatuor de tête et de se débarrasser de la pression du barragiste. Jhon Murillo a ouvert le score pour la Vinotinto et si l’Albiceleste a vite rétabli la parité grâce à un but contre son camp de Rolf Feltscher, elle n’a jamais semblé maîtresse de son sujet et a quitté le terrain sous les sifflets.

C’est le Chili qui a vécu la pire soirée, à cause de sa défaite à La Paz contre une Bolivie déjà éliminée. Le but de Juan Carlos Arce, sur penalty, a permis à la Verde de prendre le meilleur sur la Roja pour la première fois depuis 2000 dans le cadre des qualifications. Les Boliviens n’avaient jamais gagné trois matches de suite chez eux en conservant leurs cages inviolées. Pour la première fois depuis le début de la compétition préliminaire, les Chiliens sortent bredouilles d’une double journée. 

Le joueur
Federico Valverde (URU)

Âgé de 19 ans à peine, le milieu de terrain révélé lors de la dernière Coupe du Monde U-20 de la FIFA a réalisé le rêve de tout joueur : débuter avec les A et inscrire un but qui pourrait ouvrir les portes de la Coupe du Monde, la vraie, à son pays. En plus d’avoir débloqué le score, Valverde a affiché une aisance étonnante pour son âge, au point d’avoir réalisé la prestation la plus aboutie de son équipe.

Le saviez-vous ?
Le premier but de Falcao dans cette compétition préliminaire est également le premier inscrit par un attaquant colombien dans cette campagne depuis le 29 mars 2016. Ce jour-là, Carlos Bacca avait signé un doublé face à l’Équateur. Il aura fallu attendre neuf journées pour voir un attaquant cafetero faire mouche à nouveau.

La stat

13 C’est le nombre de points que le Pérou a engrangés sur les 18 derniers mis en jeu. Il s’agit du deuxième meilleur rendement derrière le Brésil, seul qualifié de la zone, qui en a accumulé 16.

Entendu...
"On ne pensait pas sortir bredouilles de ces deux journées, mais on garde l’espoir d’aller chercher cette qualification et on va se battre. Je ne vais pas me mouiller s’agissant du nombre de points qu’il nous faudra pour nous qualifier" - Juan Antonio Pizzi, sélectionneur du Chili