Suivez nous sur
2018 Coupe du Monde de la FIFA™

Les clés du succès belge

(FIFA.com)
Belgium's Romelu Lukaku (C) celebrates after scoring a goal
© AFP
  • La Belgique est la première équipe européenne à se qualifier pour Russie 2018
  • Les Diables Rouges ont réalisé cette performance avec des statistiques impressionnantes
  • Des records sont tombés et d'autres pourraient suivre bientôt

Une défense de fer, une attaque en béton et un collectif plus soudé que jamais : la Belgique semble avoir entre ses mains la plus belle de ses constructions. Les Diables Rouges étaient attendus au tournant dans le Groupe H des qualifications européennes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, ils ont répondu avec un bilan historique. Grâce à son succès en Grèce ce dimanche 3 septembre (1:2) la Belgique est devenue la première équipe du Vieux Continent (la Russie étant qualifiée en tant que pays hôte) à décrocher son ticket pour l'épreuve mondiale.

Habituée à aller chercher la plupart de ses tickets pour la Coupe du Monde de la FIFA dans la sueur, la Belgique a pris une autre dimension. Elle avait donné le ton en décrochant leur passeport pour Brésil 2014 avec autorité, elle a mis la barre encore plus haut quatre ans plus tard pour décrocher sa 13ème participation à l'épreuve reine. Retour sur les records en cours ou en devenir d'un Plat Pays qui n'en finit plus de grandir. 

Défense de passer *
Quand la défense va, tout va ? Le mur des *Diables Rouges
n'a cédé qu'à trois reprises en huit rencontres. La Belgique se classe parmi les meilleurs élèves européens de la classe en la matière. Thibaut Courtois a seulement été contraint de chercher le ballon dans ses filets face à l'Estonie (8:1) et la Grèce (1:1 et 1:2)

**

*Attaque de feu *
Les hommes de Roberto Martinez ont été les plus prolifiques de la Zone Europe après huit journées, avec un total de 35 buts marqués. Avec une différence de buts de (+ 32) à deux journées de la fin, la Belgique pourrait également battre le record en la matière de la Roumanie (+33) réalisé lors de la campagne qualificative pour France 1998.

*Lukaku casse tout *
Paul Van Himst a longtemps été considéré comme le meilleur joueur de l'histoire de la Belgique. S'il est difficile de comparer les époques, certains chiffres sont implacables. Son statut de meilleur buteur de l'histoire de la sélection, qu'il partage avec Bernard Voorhoof, pourrait lui tomber d'ici peu. Avec ses 27 buts, Romelu Lukaku se rapproche à grands pas du record de 30 buts de l'ancien sélectionneur des Diables Rouges. Le joueur de 24 ans a notamment inscrit dix buts en huit matches sur la route de Russie 2018, dont le deuxième but belge face à la Grèce, ce 3 septembre...celui qui a envoyé les Diables Rouges au paradis !

Invincibles
La Belgique n'a plus connu la défaite en qualifications pour la Coupe du Monde depuis octobre 2009 et un revers face à l'Estonie (0:2). Les Belges restent sur une série record de 18 matches invaincus qu'ils tenteront de prolonger jusqu'en Russie, et le plus longtemps possible.
*
Jeunes anciens
*
Le talent n'attend pas le nombre des années, celui de Lukaku, Eden Hazard et Vincent Kompany n'a pas attendu la majorité. Le capitaine des Diables Rouges a montré la voie dès 2004 avec une première sélection face à la France (0:2) juste avant son passage officiel à l'âge adulte. Le milieu de terrain de Chelsea l'a imité quatre ans plus tard face au Luxembourg (1:1), alors que l'attaquant de Manchester United n'avait que 16 ans et 294 jours face à la Croatie pour ses débuts en 2010 (0:1). Les trois surdoués retrouveront le chemin de l'épreuve mondiale quatre ans après Brésil 2014.

*Record de capes en danger
*
Jan Ceulemans le sait : son record de 96 sélections ne va tenir encore bien longtemps. Dix Diables Rouges sont dans les temps pour faire mieux que le maître avec déjà plus de 60 sélections à leur actif. Jan Vertonghen n'est pas le plus jeune, mais il devrait être le premier à passer le cap avant d'être suivi par nombreux de ses coéquipiers. Le défenseur vient de fêter sa 95ème sélection  avec un but en prime - avec le maillot national face à la Grèce, une de plus que Timmy Simons.