Elle était favorite et elle n'a pas failli : la Nouvelle-Zélande est logiquement devenue la dernière équipe encore en course dans la Zone Océanie pour continuer à rêver d'un billet pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018. Les Kiwis ont obtenu un nul 2:2 aux Îles Salomon en barrage retour pour s'imposer 8:3 en score cumulé et obtenir leur billet pour un barrage intercontinental contre l'équipe classée cinquième de la Zone Amérique du Sud, dernier obstacle avant la Russie.

C'est la troisième fois d'affilée que les All Whites parviennent jusqu'à l'ultime étape des qualifications de l'OFC. Ils avaient battu Bahreïn pour atteindre Afrique du Sud 2010, mais avaient été battus par le Mexique sur la route de Brésil 2014.

Lors du barrage retour à Honiara ce 5 septembre, les Néo-Zélandais n'ont guère laissé de place au suspense en prenant une avance de deux buts en début de match, grâce au premier but international de Myer Bevan (14') et un but contre son camp de Haddis Gagame (21').

Les locaux ont eu le mérite d'éviter la défaite en réduisant l'écart sur un penalty de Micah Lea’Alafa (28'), avant d'égaliser dans le même exercice par Henri Fa'arodo (78').