• La Pologne subit sa première défaite dans les qualifications pour la Russie
  • L'Irlande du Nord consolide sa deuxième place derrière l'Allemagne
  • La Slovaquie revient fort dans le Groupe F

LE FILM DE LA JOURNÉE -- Les buts ont été longs à venir dans cette journée de septembre des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Un peu partout en Europe, c'est en deuxième période que les choses se sont accélérées…

Les résultats n'ont pas provoqué de bouleversements dans les différents classements, mais les choses se resserrent dans le Groupe E où le leader, la Pologne, a connu sa première défaite dans ces qualifications.

Bonne journée pour l'Angleterre et l'Allemagne, malgré un but encaissé pour cette dernière. Rétrospective de toute l'action sur le Vieux Continent.

L'affiche
Danemark - Pologne
Les Danois avaient absolument besoin d'une victoire pour rester en course dans le Groupe E. Dès la 17ème seconde, Thomas Delaney se crée la première occasion, montrant clairement les intentions du Danemark. C'est d'ailleurs Delaney qui ouvrira le score pour les locaux. En deuxième période, Andrea Cornelius, Nicolai Jorgensen et Christian Eriksen trouveront tous les trois le chemin des filets, contribuant ainsi à infliger à la Pologne la plus lourde défaite de son histoire en qualifications, après le 1:6 concédé face à l'Italie en 1965.

Groupe C
Saint-Marin 0:3 Irlande du Nord, Norvège 2:0 Azerbaïdjan, République tchèque 1:2 Allemagne
Quand Timo Werner a ouvert le score dès la quatrième minute, on pensait que l'Allemagne allait s'acheminer vers une autre victoire facile. Mais les Tchèques ont réussi à égaliser, les Allemands concédant ainsi leur deuxième but depuis le coup d'envoi des qualifications européennes. À la 88ème minute, Mats Hummels offre finalement les trois points aux champions du monde en titre. La République tchèque pointe à sept longueurs d'une deuxième place occupée par l'Irlande du Nord, qui a eu du mal à prendre l'avantage sur Saint-Marin. Les joueurs de la Sérénissime République ont tenu la dragée haute aux Nord-Irlandais pendant 70 minutes, avant d'encaisser trois buts en l'espace de huit minutes.

Groupe E
Kazakhstan 0:3 Monténégro, Roumanie 1:0 Arménie, Danemark 4:0 Pologne
La victoire 3:0 du Monténégro, deuxième au classement, sur le terrain de la lanterne rouge, le Kazakhstan, a mis la pression sur le Danemark. À trois journées de la fin, la Pologne ne possède plus que trois longueurs d'avance sur ses deux premiers poursuivants, le Monténégro et le Danemark.

Groupe F
Lituanie 0:3 Écosse, Malte 0:4 Angleterre, Slovaquie 1:0 Slovénie
Le match nul vers lequel semblaient s'acheminer la Slovaquie et la Slovénie promettait une lutte acharnée pour la deuxième place. Mais le but d'Adam Nemec à la 81ème minute a permis à la première de conforter son statut de dauphin du leader, l'Angleterre. Grâce à sa victoire en Lituanie, l'Écosse est quatrième et peut encore rêver de Coupe du Monde. Les Anglais ont eu toutes les peines du monde à prendre le meilleur sur Malte, avec trois de leurs quatre buts inscrits après la 85ème minute. Ils conservent une première place qui sera en jeu contre la Slovaquie à Wembley...

Le joueur
Jan Oblack (SVN)
Si la Slovénie a tenu aussi longtemps contre la Slovaquie, c'est principalement grâce à l'excellente prestation de son gardien. À grand renfort de réflexes, le portier de l'Atlético de Madrid de 24 ans a repoussé les assauts slovaques pendant 80 minutes, avant de s'incliner suite à une mésentente dans la défense slovène.

Entendu…
"On sait que ces matches-là ne sont jamais faciles. En faisant bien circuler le ballon, les occasions allaient forcément venir. 4:0 est un bon résultat. Nous avons dû nous battre pour y arriver, car ils défendaient à 11." - Harry Kane, auteur du premier but de l'Angleterre à Malte, à la 53ème minute.