• L'Allemagne et l'Angleterre aux portes de la qualification
  • La Pologne conforte son statut, l'Irlande du Nord sera au minimum barragiste
  • Dans le Groupe F, la lutte reste serrée

LE FILM DE LA JOURNÉE - Si aucune équipe n'a profité de cette 8ème journée des qualifications européennes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ pour rejoindre la Belgique en phase finale, trois poids lourds continentaux peuvent dormir sur leurs deux oreilles.

L'Allemagne, l'Angleterre et la Pologne ont empoché trois points importants, de sorte que leurs supporters peuvent d'ores et déjà commencer à prendre quelques cours de russe. La Nationalannschaft a infligé à la Norvège sa plus lourde défaite depuis 1972. De leur côté, les Three Lions ont souffert mais ont fait parler leur expérience devant la Slovaquie. Enfin, les Polonais ont été sans pitié pour le Kazakhstan.

L'Irlande du Nord peut, quant à elle, rêver de valider son billet pour l'épreuve mondiale pour la première fois depuis 1986. Enfin, la lutte pour la deuxième place du Groupe F demeure incertaine.

L'affiche
Angleterre - Slovaquie

À Wembley, on s'attendait à un match sous tension entre le premier du Groupe F et son dauphin. Quatre-vingt-dix minutes plus tard, au terme d'un match difficile, les Three Lions remportent une victoire méritée et font un pas supplémentaire vers la Russie.

Les Slovaques ont pourtant pris l'avantage en tout début de partie par Stanislav Lobotka, un résultat qui leur aurait permis de s'emparer du fauteuil de leader. Mais les hommes de Gareth Southgate ont su garder leur calme, malgré le manque d'occasions en début de match. Eric Dier a tout d'abord remis les deux équipes à égalité grâce à un geste plein de précision sur un corner tiré au premier poteau, en fin de première mi-temps. Durant la seconde période, Marcus Rashford a donné un avantage décisif aux Anglais sur une frappe de l'extérieur de la surface. À deux journées du terme, les Three Lions sont en ballotage favorable.

A retenir

Groupe C
Azerbaïdjan 5:1 Saint-Marin, Allemagne 6:0 Norvège, Irlande du Nord 2:0 République tchèque
En dépit d'un succès écrasant, les Allemands n'ont pas passé la soirée dont ils rêvaient car la victoire de l'Irlande du Nord sur la République tchèque les prive d'une qualification anticipée pour Russie 2018. Les deux équipes sont toutefois assurées d'accéder aux barrages, au minimum. L'Azerbaïdjan est écarté de la course à la qualification mais il s'est consolé en signant la plus large victoire de son histoire (5:1), aux dépens de Saint-Marin.

Groupe E
Arménie 1:4 Danemark, Monténégro 1:0 Roumanie, Pologne 3:0 Kazakhstan
La Pologne s'est bien remise de la lourde défaite (4:0) subie à Copenhague, en enregistrant son sixième succès dans cette compétition préliminaire. Les Polonais conservent la pole position, avec trois points d'avance sur le Danemark et le Monténégro. Un peu plus tôt, les Danois ont fait parler la poudre en Arménie. La sélection balkanique a souffert pour venir à bout de la Roumanie, mais le but inscrit à 15 minutes du terme par Stevan Jovetic a suffi à faire la différence.

Groupe F
Angleterre 2:1 Slovaquie, Écosse 2:0 Malte, Slovénie 4:0 Lituanie
L'échec de la Slovaquie à Londres a donné des idées à ses deux premiers poursuivants, l'Écosse et la Slovénie, qui se sont toutes deux imposées à domicile. Les trois équipes se tiennent en un point à deux journées de la fin. Les prochains matches entre prétendants à la qualification s'annoncent donc décisifs. Vainqueurs devant Malte, les Écossais ont aligné un quatrième match de suite sans défaite. Pendant ce temps, les Slovènes ont soigné leurs statistiques face à la Lituanie.

Le joueur
Thomas Delaney (DEN)

Le milieu de terrain du Werder Brême est entré dans l'histoire du football danois contre l'Arménie, en devenant le deuxième Danois à réussir un triplé dans les qualifications européennes pour la Coupe du Monde, après Ebbe Sand lors d'une victoire 5:0 sur Malte en 2001. L'exploit est d'autant plus étonnant que sur ses 18 sorties précédentes avec les Danish Dynamites, Delaney n'avait inscrit qu'un but. Cette unique réalisation datait du 1er septembre dernier, à l'occasion de la large victoire sur la Pologne (4:0).

Entendu...