Suivez nous sur
Coupe du Monde de la FIFA™ 2018

Guardado se met en quatre pour El Tri

(FIFA.com)
Mexico's midfielder Andres Guardado (L) celebrates with Mexico's Hirving Lozano
© AFP
  • Russie 2018 sera la quatrième Coupe du Monde de la FIFA™ pour le capitaine du Mexique
  • El Tri jouera dans le Groupe F contre l'Allemagne, la Suède et la République de Corée
  • Guardado évoque ses débuts, un but et un souvenir amer

FIFA.com a demandé à Andrés Guardado, capitaine de la sélection mexicaine, de passer en revue les trois Coupes du Monde de la FIFA™ qu'il a disputées et de sélectionner un moment particulier pour chacune d'elles.

"C'est une grande fierté de pouvoir prétendre à une quatrième Coupe du Monde. Tout footballeur aspire à en jouer une, alors imaginez quatre ! C'est un rêve immense", déclare le joueur du Betis Séville, qui a déjà la tête à Russie 2018. "Je vis ce rendez-vous comme si c'était le premier, alors que ça pourrait bien être le dernier. Plus important encore, il s'agira pour moi de la dernière opportunité de faire partie d'une équipe qui changera l'histoire du Mexique. C'est ma plus grande motivation."

Après cette introduction, Guardado ferme les yeux et replonge dans ses souvenirs…

"Je n'ai joué qu'un seul match et pas le moindre. J'avais seulement 19 ans. Peu de gens me connaissaient et me faisaient confiance. Mon plus beau souvenir, c'était dans le vestiaire, lors de l'annonce de l'équipe titulaire. L'entraîneur Ricardo LaVolpe est venu vers moi et m'a dit : 'Joue comme si tu portais le maillot de l'Atlas (qui était mon club à l'époque), imagine que tu es à l'Atlas et joue de la même manière'."

"Mais Jared Borgetti, qui était un cadre de l'équipe à l'époque, l'avait entendu et a répliqué : 'Non Ricardo, laisse-le se rendre compte d'où il est. Peu de joueurs ont pu disputer un match d'une telle importance à un si jeune âge. Qu'il s'en rende compte par lui-même et qu'il le valorise'."

"Je me sens toujours nostalgique quand j'y repense car ça m'a aidé à entamer avec confiance ce match, qui s'est plutôt bien passé personnellement malgré la défaite collective."

"Honnêtement, j'en garde un mauvais souvenir. C'était une compétition très étrange pour moi. L'entraîneur (ndlr : Javier Aguirre) ne m'accordait pas sa pleine confiance et je ne me sentais pas au mieux pour jouer. Mon souvenir le plus marquant reste cette confrontation contre l'Uruguay, avec qui nous nous disputions la première place du groupe. J'ai eu la chance de débuter mais sans aucune explication, j'ai été remplacé à la mi-temps et nous avons perdu le match. Nous nous sommes finalement qualifiés, mais cette Coupe du Monde m'a laissé un goût amer et n'a pas été très plaisante pour moi."

  • Brésil 2014 Troisième match de phase de groupes : Croatie-Mexique (1:3)

"Je garde de très bons souvenirs de cette Coupe du Monde mais si je dois n'en choisir qu'un, c'est évidemment mon but contre la Croatie. Marquer dans un tel tournoi est quelque chose de très spécial qui restera gravé à jamais dans ma mémoire."

  • Andrés Guardado a-t-il changé au fil de ces compétitions ?

"J'ai pas mal évolué. Je ne suis plus ce joueur qui a commencé sur le flanc gauche, avec ses longs cheveux et qui jouait plus dans la profondeur, les face-à-face et la finition. Aujourd'hui, je suis un milieu de terrain, davantage dans le contrôle du jeu. Je contribue plus à l'équilibre de l'équipe".

"Je suis resté le même en termes de soif de victoire, d'envie, de désir de triompher aussi bien individuellement que collectivement. C'est ce qui m'a maintenu au plus haut niveau."

Articles recommandés

2018 Coupe du Monde de la FIFA™

Group F : le tenant favori dans un groupe indécis

01 déc. 2017

Coupe du Monde de la FIFA™

Qualifié sans en faire trop, et sans accroc

08 sept. 2017