• La Tunisie s’est qualifiée pour la Coupe du Monde en devançant la RD Congo, la Guinée et la Libye
  • Les Aigles de Carthage auront comme adversairesl’Angleterre, la Belgique et le Panama
  • La Tunisie retrouve la Coupe du Monde de la FIFA™ après 12 ans d’absence

Après avoir disputé trois Coupes du Monde de la FIFA™ de suite entre 1998 et 2006, la Tunisie a manqué les deux dernières éditions. D’après Wahbi Khazri, cette absence a servi de leçon aux Aigles de Carthage qui prendront part à l'épreuve en Russie en juin prochain. "Cette qualification est historique, après 12 ans d’absence. Nous avons beaucoup travaillé dans nos clubs, afin d’être prêts pour la compétition préliminaire", explique-t-il à FIFA.com. "Grâce à la persévérance des joueurs, nous avons validé notre billet pour Russie 2018. Nous sommes très heureux d’offrir cette qualification à tout le peuple tunisien".

Esprit de groupe
La sélection tunisienne ne compte pas de grands joueurs dans les meilleurs clubs européens, contrairement au Nigeria, au Sénégal ou à l’Égypte. C’est l’esprit de groupe qui a fait la différence face à la RD Congo, l’une des meilleures équipes du continent. "Nous avons une génération formidable. Chacun joue pour l’équipe. La sélection ne se limite pas à 11 joueurs sur le terrain, elle s’appuie sur 23 ou 24 éléments prêts à tout donner sur le gazon", assure l'attaquant d Stade Rennais. "Le sélectionneur a confiance en nous et ça nous donne l’énergie dont nous avons besoin pour réussir en Coupe du Monde".

"Notre force résidera dans notre préparation collective", annonce Khazri à quelques mois du coup d'envoi du tournoi. "Tous nos internationaux ou presque sont titulaires dans leurs clubs. Nous travaillons beaucoup dans nos clubs. C’est très important si nous voulons être au top techniquement et physiquement avec la sélection. Les places sont chères et chacun sait qu’il doit travailler en club afin d’être sélectionné. C’est la raison pour laquelle l’équipe nationale a beaucoup progressé ces derniers temps."

La seconde phase en ligne de mire
Le tirage au sort a placé la Tunisie dans un groupe relevé, aux côtés de l’Angleterre, de la Belgique et du Panama, nouveau venu dans la compétition. "Je suis optimiste et je ne crains aucune équipe en Coupe du Monde", prévient l'ancien joueur de Bastia et Bordeaux. "Nous allons respecter tous nos adversaires, mais ils nous respecteront aussi car nous avons signé un beau parcours en qualifications."

La Tunisie n’a jamais atteint la seconde phase en quatre participations, mais Khazri est optimiste : "Notre premier objectif reste de franchir la phase de groupes. Notre staff est compétent et cette génération de joueurs est fantastique. Nous essayons de bien jouer car c’est le plus important. Notre effectif est capable d’aller loin en Russie", assure-t-il. "Nous savons tous que la préparation est importante. Nous allons essayer de corriger nos points faibles et développer nos points forts pour être prêts à 100 %. Nous sommes en confiance car nous avons battu des équipes comme la RD Congo et l’Égypte durant les qualifications pour la CAN."

Le saviez-vous ?

  • Le match du 18 juin entre la Tunisie et l’Angleterre sera le deuxième entre ces deux pays en Coupe du Monde. En 1998, l’Angleterre l’avait emporté (2:0).
  • La Tunisie et la Belgique se sont quittées sur un nul (1:1) en 2002. Wilmots avait ouvert le score puis Bouzaiene avait égalisé sur coup franc.

 

Cette génération mérite de jouer la Coupe du Monde. Nous avons fait beaucoup d’efforts sur le terrain. C‘est une juste récompense

Wahbi Khazri, attaquant de la Tunisie

Le programme de la Tunisie en Russie
* Tunisie - Angleterre
(18 juin, Volgograd Arena, 21:00 Heure locale)
* Belgique - Tunisie (23 juin, Spartak Stadium, 13:00 Heure locale)
* Panama - Tunisie (28 juin, Kaliningrad Stadium, 20:00 Heure locale)