• Le Stade Loujniki a reçu son certificat final BREEAM (méthode d'évaluation de la performance environnementale des bâtiments)
  • Le Stade du Spartak et la Kazan Arena ont eux aussi reçu leur certificat
  • Certifier les stades selon des normes durables est une exigence obligatoire de la FIFA et fait partie intégrante de la Stratégie de développement durable de la Coupe du Monde de la FIFA 2018

La Coupe du Monde de la FIFA a toujours eu une forte influence sur de nombreux aspects de la société dans les pays hôtes, et la Russie ne fait pas exception à la règle. À un peu plus de quatre mois du début de la compétition, le stade qui accueillera le match d'ouverture et la finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ a reçu un certificat final BREEAM (méthode d'évaluation de la performance environnementale des bâtiments).

Certifier les stades selon des normes durables est un objectif important pour les organisateurs du tournoi : construire des enceintes sportives conformes aux "normes vertes" réduit non seulement leur impact sur l'environnement et, dans une large mesure, détermine également leur utilisation future, avec par exemple une diminution de la consommation d'eau et d'énergie.

Le Stade Loujniki, qui a accueilli en novembre dernier la Russie et l'Argentine pour le premier match dans cette enceinte après une rénovation complète, a subi tout un cycle de certification, allant de la conception à la construction, selon les mêmes normes. Les décisions concernant la construction écologique et l'efficacité environnementale de l'installation ont été intégrées au projet dès le début.

Le Loujniki : un stade vert

  • Les économies d'énergie au Stade Loujniki sont réalisées grâce à des systèmes modernes de chauffage, de ventilation et de climatisation, ainsi qu'au regroupement de tous les services essentiels dans un système central automatisé. Cela permettra une surveillance et un contrôle complets de la quantité d'énergie consommée par la structure.
  • L'utilisation de LED au lieu de lampes à incandescence va permettre d'économiser une quantité importante d'électricité. L'éclairage à l'extérieur du stade a également été installé selon des stratégies d'économie d'électricité.
  • La technologie d'économie d'eau dans le stade permettra d'économiser des centaines de milliers de litres pendant un match à pleine capacité opérationnelle.
  • De grands espaces verts et beaucoup d'arbres déjà présents sur le territoire environnant ont été préservés lors de la reconstruction, et de la verdure a même été ajoutée. Selon les responsables du stade, 1 050 arbres et buissons ont été plantés et 15 700 mètres carrés de platebandes ont été posés.

*La protection de l'environnement atteint de nouveaux sommets *Outre le Loujniki, deux autres stades de la Coupe du Monde ont été certifiés selon des normes durables. En janvier, le Stade du Spartak à Moscou a reçu son certificat final BREEAM-en-service, avec le niveau "Bon". Ce stade est entouré de grands espaces verts et son alimentation en énergie est efficacement régulée par divers systèmes de gestion qui permettent d'économiser des ressources importantes.

La Kazan Arena a obtenu la mention "Argent" sur son certificat final de "RUSO. THE FOOTBALL STADIUMS", qui a été créé dans le cadre des préparatifs de la Coupe du Monde 2018 pour répondre aux exigences de la FIFA en matière de certification verte des stades de football utilisés pour la compétition. Un groupe d'experts travaillant pour le Ministère des Ressources Nationales et de l'Environnement – et soutenu par le Comité Organisateur Local (COL) Russie de la Coupe du Monde de la FIFA 2018 – a élaboré cette norme verte nationale, qui est la première du genre dans le pays. Elle a été spécialement conçue pour la certification volontaire des stades de football selon les principes de construction durable.

"Les stades sont essentiels dans nos efforts pour organiser une Coupe du Monde de la FIFA réussie et écologique. C'est pourquoi la FIFA a rendu obligatoire la certification verte pour tous les stades utilisés pour l'événement", a souligné Federico Addiechi, Directeur du Développement durable et de la Diversité de la FIFA. "Je suis très heureux de constater que trois des stades de la Coupe du Monde de la FIFA 2018 ont déjà obtenu leur certification durable conformément aux normes russes et internationales en matière de construction écologique."

"La Coupe du Monde a lieu en Russie pour la première fois dans l'histoire, et aujourd'hui nous voyons comment les préparatifs deviennent un catalyseur pour des changements importants dans tous les domaines de la vie ", a commenté Milana Verkhunova, Directrice du Développement durable au COL. "En construisant des stades de la Coupe du Monde selon les normes vertes, nous disposerons de stades de football économes en ressources, sûrs et confortables, et cela signifiera également que la culture du pays de sensibilisation à l'environnement va atteindre un nouveau niveau en général."

All related documents

Articles recommandés