Suivez nous sur
Archives de la Coupe du Monde de la FIFA

Étirements et échauffement pour le grand moment

(FIFA.com)
World Cup Finals, 1934, Italy: Argentina team members training prior to one of their matches during the tournament.
© Getty Images
  • Les joueurs argentins en train de s'échauffer durant la Coupe du Monde de la FIFA 1934
  • Les Sud-Américains se présentaient en Italie comme vice-champions du monde en titre
  • Une élimination dès le premier tour a sonné le début d'une longue absence pour l'Albiceleste

Levez la main si vous êtes impatient que commence la Coupe du Monde de la FIFA™ !

L'Argentine était très impatiente 1934 et elle avait toutes les raisons d'être très ambitieuse à son arrivée en Italie. Quatre ans plus tôt, l'Albiceleste avait en effet atteint la finale de l'édition inaugurale du tournoi, écartant de son chemin la France, le Mexique, le Chili et les États-Unis avant de s'incliner devant l'Uruguay, pays hôte.

Cependant, l'Argentine version 1934 avait très peu de ressemblance avec celle qui avait failli soulever le Trophée en 1930. Guillermo Stabile, meilleur buteur de la première Coupe du Monde, et le capitaine Manuel Ferreira, étaient absents, tandis que le milieu de terrain Luis Monti avait changé de camp et décidé de représenter l'Italie après avoir rejoint la Juventus.

L'Albiceleste était par ailleurs entraînée par un nouveau sélectionneur en la personne de Felipe Pascucci, qui avait pris la place sur le banc de Juan Tramutola, à ce jour le sélectionneur le plus jeune de l'histoire de la Coupe du Monde, du haut de ses 27 ans en 1930.

L'image ci-dessus montre les Argentins à l'échauffement avant leur premier match dans l'édition 1934 du tournoi, contre la Suède. On le verra à Russie 2018, la manière de s'échauffer avant un match de Coupe du Monde a beaucoup évolué. Cette entrée en matière de l'Argentine sera également son chant du cygne, avec une défaite 2:3 à Bologne synonyme d'élimination dès le premier tour.

Ce que les Argentins ne savaient pas, c'est qu'ils allaient devoir attendre 24 ans avant de pouvoir participer de nouveau à la compétition, après avoir refusé de prendre part à France 1938, Brésil 1950 et Suisse 1954. Leur retour a été marqué par deux autres éliminations dès le premier tour, ce qui ne les a pas empêchés de soulever le Trophée deux fois dans leur histoire, pour cinq finales disputées.

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA™

Stabile, buteur éphémère mais éternel

17 août 2017

Coupe du Monde de la FIFA™

Le double sacre italien en chiffres

23 janv. 2018

Coupe du Monde de la FIFA™

Monti : deux finales, deux menaces, une légende

25 mars 2016

Coupe du Monde de la FIFA™

La Leçon tactique d'Il vecchio maestro

10 mars 2016