A Rio de Janeiro, la fièvre du football se fait sentir partout. Des favelas aux terrains artificiels, le ballon roule toujours.