L'une des attractions du 78ème Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars sera le RSC Anderlecht. Le club belge effectue son retour dans cette compétition pour la première fois depuis 2004. Il tentera d'y marquer les esprits comme il l'a fait cette saison sur la scène européenne en atteignant les demi-finales de l'UEFA Youth League, où il est tombé face au FC Chelsea, futur vainqueur de l'épreuve.

La venue des Mauves à Zurich sera l'occasion d'observer de plus près deux de leurs plus prometteuses pépites : le défenseur et leader Wout Faes ainsi que l'attaquant Orel Mangala. À l'automne dernier, les deux joueurs ont décroché une médaille de bronze avec la Belgique lors de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA au Chili et leurs noms sont déjà sur les tablettes de nombreux grands clubs. Au micro de FIFA.com, le duo revient sur cette aventure sud-américaine, mais aussi sur ses attentes vis-à-vis du Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars.

Par le passé, de nombreuses stars telles que David Beckham, Gerard Piqué, Nani, Paul Scholes, Ryan Giggs ou encore Pep Guardiola sont passées par le Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars. Que vous évoque la perspective de peut-être rejoindre un jour cette liste ?
WF : Cela souligne surtout le fait que le plateau est vraiment très relevé. J'espère que certains joueurs de ce 78ème Tournoi pourront connaître des carrières similaires.

OM : Cela veut dire que dans le passé, beaucoup des stars d'aujourd'hui ont pu faire étalage de leurs qualités dans ce tournoi. Pour moi, c'est une énorme opportunité de me montrer.

Le football belge vit actuellement une période faste. Vous deux appartenez plutôt à la prochaine génération. Ressentez-vous déjà la pression de devoir faire aussi bien ?
WF : Je ne ressens pas de pression particulière. La manière dont le football belge s'est développé est fantastique. J'espère que ma génération pourra prendre la relève sans problème et poursuivre sur cette lancée dans les années à venir.

OM : Moi non plus, je ne ressens pas de pression pour le moment. C'est peut-être même un avantage pour nous, parce que les gens attendent bien sûr beaucoup de nous et nous suivent de plus en plus.

Votre génération a déjà posé des bases intéressantes pour l'avenir, avec Anderlecht en UEFA Youth League, et la Belgique lors de la Coupe du Monde U-17 au Chili. Quels souvenirs en gardez-vous ?
WF : Il y a des moments qui resteront inoubliables. Je me souviens tout particulièrement du match de groupe contre le Mali. Nous avions obtenu un nul 0:0 après une rencontre très intensive. Toute l'équipe a travaillé très dur pour cette médaille de bronze. D'un point de vue personnel, j'étais également très satisfait et heureux de mes performances.

OM : Je garde de très bons souvenirs du huitième de finale contre la République de Corée (remporté 2:0 par la Belgique) et surtout de cette joie indescriptible lors de notre deuxième but. Mais les moments passés avec les supporters étaient aussi vraiment émouvants.

Revenons au Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars. Votre récent parcours en UEFA Youth League, où vous atteint les demi-finales, faitil de vous des prétendants au titre à Zurich ?
WF : Toutes les équipes qui participent ont une chance de l'emporter. J'espère que nous irons très loin, mais nous évitons de nous prendre la tête avec cela. Nous allons essayer de bien jouer au football, comme toujours.

OM : Je m'attends à un tournoi très difficile, avec beaucoup d'équipes redoutables. Mais au final, c'est nous qui allons rapporter le trophée à Bruxelles…

Que signifie le fait de défendre les couleurs d'Anderlecht ?
WF : C'est un grand club, avec une grande histoire, qui fait un travail formidable dans la formation des jeunes.

OM : C'est le club le plus grand et le plus important de notre pays. J'essaye donc de toujours donner le meilleur de moi-même pour Anderlecht, mais sans me mettre la pression.

Quels sont vos objectifs à plus long terme ?
WF : Mon but, c'est de faire mes débuts dans l'équipe première d'Anderlecht et d'y devenir titulaire. Pour la suite, nous verrons bien. J'avance pas à pas.

OM : Jouer dans une équipe professionnelle la saison prochaine.