Les espoirs qui participeront prochainement à la 79ème édition du Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars voudront se montrer à la hauteur de leurs glorieux aînés. De grands noms du football mondial comme Bobby Charlton, Bobby Moore, Geoff Hurst, Klaus Augenthaler, David Beckham, Ryan Giggs ou encore Josep Guardiola ont fait leurs premières armes au niveau international à Zurich.  

FIFA.com a rencontré d’anciens protagonistes de ce tournoi, organisé au stade Buchlern, pour évoquer cette expérience.  

"Pour nos garçons, il est important de rencontrer des adversaires de haut niveau venus du monde entier et de constater qu’ils n’ont rien à leur envier. C’est une forme de pression intéressante, qui produit un stress positif."
Boris Smiljanic, entraîneur du Grasshopper, tenant du titre, et ancien international suisse (3 sélections)  

"Les jeunes ont besoin d’apprendre. Pour ça, rien de mieux que les compétitions internationales comme le Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars. C’est l’occasion pour nous de nous situer par rapport aux autres. Ces dernières années, nous avons beaucoup voyagé. Nous avons fait les frais de notre manque de vécu, mais nous avons aussi accumulé beaucoup d’expérience. Chaque déplacement à l’étranger ne peut que profiter au football chinois."
Marco Pezzaiuoli, entraîneur du centre de formation de Guangzhou Evergrande, participant en 2016

"Ce tournoi est très bien organisé et pour des jeunes, c’est une expérience géniale. On prend toujours beaucoup de plaisir à se mesurer aux meilleurs talents du monde entier. C’est un bon point de repère pour se situer. De tels tournois sont très utiles du point de vue de la progression individuelle. A cet âge, on pense davantage au jeu qu’au prestige ou aux récompenses et c’est très bien comme ça. Il ne faut surtout pas que ces jeunes changent. Cette compétition constitue une expérience exceptionnelle pour tous ceux qui ont la chance d’y participer. De mon point de vue, tout le reste est superflu et j’espère que les organisateurs conserveront toujours la même philosophie."
Stephan Lichtsteiner, participant en 2002, défenseur de la Juventus et international suisse (88 sélections)

"Le Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars est une compétition prestigieuse et fantastique, qui attire toujours des équipes de qualité. Il suffit de regarder les noms des participants pour voir que cette épreuve jouit d’une grande popularité. C’était une très belle expérience pour nous que de pouvoir y prendre part."
Markus Babbel, participant en 1990-92, ancien international allemand (51 sélections), champion d’Europe 1996

"Un espoir qui vient ici se voit offrir l’occasion d’affronter quelques-unes des meilleures équipes de la planète. C’est une chance qui ne se présente pas tous les jours à cet âge. Il y a beaucoup de facteurs indispensables au développement d’un jeune joueur : un bon entraîneur, un bon environnement, des bons coéquipiers, mais aussi de bons adversaires."
Admir Mehmedi, participant en 2007-09, vainqueur en 2008, international suisse (51 sélections)

"Je n'ai que de bons souvenirs. À l'époque, ce tournoi était le temps fort de la saison pour nous. L’organisation était toujours impeccable. Vraiment, il n’y avait rien à redire. Cette compétition est une excellente vitrine, ça ne fait aucun doute. Le plus important pour moi était de voir que nous pouvions tenir têtes aux jeunes issus des centres de formation de grands clubs."
Diego Benaglio, participant 2000-02, vainqueur en 2001, ancien international suisse (61 sélections)

"Un tournoi magnifique, des équipes de haut niveau et une organisation parfaite ! Il était très important pour moi de disputer un maximum de tournois. Je voulais me mesurer aux meilleurs, que ce soit chez moi ou à l’étranger. On apprend beaucoup au contact d'autres équipes et d'autres cultures. Chaque pays a sa propre mentalité. Les jeunes joueurs apprécient généralement ces rencontres."
Euzebiusz Smolarek, participant 2000, ancien international polonais (47 sélections)