Le Tournoi FIFA/Blue Stars se prépare activement et mettra aux prises dans quelques semaines les effectifs juniors de quelques uns des meilleurs clubs de la planète. En attendant le coup d'envoi, FIFA.com vous résume tout ce qu'il faut savoir sur le terrain de jeu des futures stars.

- 79 ans d’existence et d’expérience
Voilà près de huit décennies que les meilleurs jeunes joueurs de la planète connaissent leur vrai premier frisson international sur la scène du Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars. La compétition a vu le jour en 1939. Le FC Blue Stars, le plus ancien club de Zurich, fondé en 1898 et l’un des premiers en Suisse à créer une section jeunes, décide en 1939 d’organiser un tournoi destiné aux juniors afin de poursuivre sa politique de promotion des jeunes talents.

L’histoire retiendra que le premier vainqueur est le club voisin du Grasshopper Zurich, qui est aussi… le dernier lauréat ! Lors de l’édition 2016, les Zurichois avaient battu les Anglais de West Ham en finale. Les locaux ont inscrit leur au palmarès pour la septième fois, ce qui leur vaut une deuxième au classement historique de l’épreuve, mais encore loin des 18 succès de Manchester United.

- Édition 2017 : qui, où et quand ?
La 79ème édition du tournoi se déroulera les 24 et 25 mai 2017 au complexe sportif de Buchlern, à Zurich.

Si le tenant du titre du Grasshopper sera de la partie, on retrouve également sur la ligne de départ, en plus des hôtes du FC Blue Stars, cinq formations qui étaient déjà présentes en 2016 : le FC Zurich (Suisse), West Ham United (Angleterre), le RSC Anderlecht (Belgique) et Benfica (Portugal).

A leurs côtés, le tournoi accueille cette année l’lndependiente Santa Fe (Colombie), Mainz 05 (Allemagne), l’Olympique Lyonnais (France) et le FC St. Gallen (Suisse).

- Une devise justifiée
Durant ses 78 ans d’existence, le tournoi a fait honneur à son slogan : "Where Stars are born".
Difficile d’imaginer leur avenir quand on verra ces jeunes joueurs évoluer sur les pelouses suisses, mais on peut légitimement espérer en retrouver plusieurs au plus haut niveau mondial dans quelques années. Un coup d’œil dans le rétro sur l’identité de quelques anciens participants permet de confirmer la devise de la compétition : certaines stars sont bien nées au Tournoi FIFA/Blue Stars !

Manchester United comptait dans ses rangs en 1956 un certain Bobby Charlton, qui allait devenir champion du monde 10 ans plus tard en Angleterre. La même année, l’Allemand Helmut Haller était également à Zurich… avant d’affronter Charlton en finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1966 ! En 1977, Fulvio Collovati, qui deviendra champion du monde en 1982, fait partie de l'équipe de l'AC Milan victorieuse lors du Tournoi FIFA/Blue Stars.

Parmi les autres futures stars qui ont connu leurs premières émotions internationales au tournoi suisse, citons les Allemands Klaus Augenthaler et Markus Babbel, l’Irlandais Roy Keane, les Anglais Paul Scholes et David Beckham, ainsi que les frères Gary et Phil Neville, mais aussi le Nigérian Jay-Jay Okocha, les Espagnols Josep Guardiola et Gerard Piqué, ou les Gallois Mark Hughes et Ryan Giggs. "Cette compétition est vraiment très attractive. C'est sans doute l'un des meilleurs tournois de jeunes en Europe, peut-être même dans le monde", témoignait ‘ailleurs Giggs il y a quelques années. "Je pense que cette compétition a encore un bel avenir devant elle."

Vous pourrez le vérifier les 24 et 25 mai prochain !