Les joueurs du Grasshopper, tenants du titre, sont impatients de débuter le Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars 2017 sur leurs terres. Le tournoi se déroulera les 24 et 25 mai 2017. En plus du Grasshopper, on retrouvera sur la ligne de départ cinq formations qui étaient déjà présentes l’an dernier : le FC Blue Stars, le FC Zurich, West Ham, Anderlecht et Benfica. À leurs côtés, le tournoi accueille cette année l’Independiente Santa Fe, Mayence, l’Olympique lyonnais et Saint-Gall.

Interrogé par le site Internet youthcup.ch, l’entraîneur du GCZ Boris Smiljanic a évoqué la 79ème édition du tournoi disputé au complexe sportif Buchlern.

Repensez-vous encore souvent à la victoire de l’an dernier et quels sentiments cela vous inspire-t-il ?
Remporter un tournoi aussi prestigieux procure beaucoup de fierté et de joie. En 2015, ça ne s’était pas très bien passé. Nous n’avions pas pu atteindre l’objectif que nous nous étions fixé. Les choses ont beaucoup mieux marché l’an dernier. Dès le premier match, nous avons pu montrer ce dont nous étions capables. J’ai réalisé assez vite que la victoire finale était à portée de main. Nous y avons cru et, au bout du compte, nous méritions de l’emporter.

Sera-t-il difficile de décrocher le titre deux années de suite ?
À chaque édition, les cartes sont redistribuées. De nouvelles équipes sont de la partie cette année, comme Mayence, l’Olympique lyonnais ou Santa Fé. Il s’agit d’excellents clubs formateurs. La question est plutôt de savoir si toutes ces équipes viendront à Zurich avec leurs meilleurs joueurs. L’an dernier, West Ham, notre adversaire en finale, devait disputer la finale de la Coupe d'Angleterre U-19 en même temps que le Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars. Ils n’avaient donc pas envoyé leur meilleure équipe à Zurich. En ce qui nous concerne, aligner nos meilleurs éléments est une obligation. Pour mes joueurs, le tournoi est le point culminant de la saison. Le Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars se dispute à Zurich, dans notre ville, le berceau du Grasshopper, du FC Zurich et du FC Blue Stars. Nous lui accordons une place très importante. En tant qu’entraîneurs, nous préparons cette compétition de manière très professionnelle car, je me répète, c’est le point culminant de la saison pour nos joueurs.

En quoi ce tournoi se distingue-t-il des autres ?
Toute personne travaillant dans le football, et en particulier auprès des jeunes, connaît le Tournoi Juniors FIFA/Blue Stars. Entendre le mot "FIFA" associé à un tournoi a quelque chose de particulier pour moi. À mes yeux, la FIFA, c’est beaucoup de potentiel, c’est du bon football. J’y accorde une signification très spéciale. L’ambiance qui règne sur le site, autrefois au Letzigrund et aujourd’hui à Buchlern, est vraiment unique. L’organisation est excellente, les activités annexes prévues pour les enfants sont bien pensées. Tout le monde y trouve son compte !

Quelles sont vos attentes pour cette année ?
Nous voulons absolument défendre le titre conquis l’an dernier. Il n’est pas dans notre intention de nous satisfaire d’une deuxième place. L’équipe sait ce que ça implique et ce qu’elle va devoir montrer sur le terrain. Si nous parvenons à mettre la théorie en pratique, il ne sera pas facile de nous battre. Mais tout devra fonctionner dans les moindres détails.