L’association de Nouvelle Calédonie est devenue lors du Congrès du Centenaire de la FIFA le 205e membre de la grande famille internationale du football. Par ailleurs, les délégués des associations ont adopté un complément aux dispositions régulant la qualification en équipe représentative.

Après les célébrations qui ont entouré les matches du Centenaire au Stade de France, les délégués des associations se sont occupés des points à l’ordre du jour du Congrès aujourd’hui vendredi 21 mai, journée anniversaire de la FIFA. Hormis l’adoption d’une déclaration sur la lutte contre le dopage et l’accord d’une amnistie au Cameroun (voir les communiqués de presse séparés), les associations ont adopté en leur sein la Nouvelle Calédonie comme 205e membre de la FIFA.

Ainsi 204 des 205 associations membres étaient-elles présentes au Congrès. A l’occasion de l’anniversaire de la FIFA, seule la fédération du Yémen n’était pas représentée. A l’exception de l’Afghanistan, de Djibouti et du Niger, toutes les associations présentes avaient le droit de vote. Ces trois associations n’avaient pas le droit de vote parce qu’elles n’ont pas participé au moins à deux compétitions de la FIFA lors des quatre dernières années, et ne respectaient ainsi pas les directives de l’art. 14, al.4 des Statuts de la FIFA.

Par ailleurs, les délégués ont approuvé un complément à l’art. 15 du Règlement d’application des Statuts de la FIFA, selon lequel le Comité Exécutif fixe les conditions d’éligibilité des joueurs « qui prennent une nouvelle nationalité et ne sont pas soumis au point 3 de cet article ou qui en raison de leur nationalité seraient éligibles dans plus d’une équipe représentative ». A l’origine de cet amendement se trouve l’intention annoncée début 2004 par des joueurs brésiliens de jouer pour l’équipe du Qatar. Ces joueurs s’appuyaient sur l’art. 15, al. 1 du Règlement d’application des Statuts de la FIFA, selon lequel un joueur n’ayant encore jamais joué dans une équipe nationale peut adopter une autre nationalité et représenter son nouveau pays dans l’équipe représentative du nouveau pays. Le Comité d’Urgence de la FIFA a décidé le 17 mars dernier que les joueurs adoptant une nouvelle nationalité sans avoir de lien avec ce pays n’obtiendront pas l’autorisation de jouer en équipe représentative de cette association.

Le Congrès du Centenaire de la FIFA a été clôturé par la mise en place de Slim Chiboub (Tunisie) comme nouveau membre du Comité Exécutif de la FIFA pour l’Afrique. Slim Aloulou (Tunisie), qui avait cette fonction jusque-là, a été nommé membre d’honneur de la FIFA, tout comme Abdullah Al-Dabal (Arabie saoudite).

Conformément aux Statuts de la FIFA, qui sont entrés en vigueur le 1er janvier 2004, à l’avenir, un Congrès ordinaire aura lieu chaque année. Le prochain congrès aura lieu à Zurich en 2005.