L'International Football Association Board (IFAB) a tenu séance le 11 août 2005 à Zurich sous la forme d'un groupe de travail présidé par le vice-président de la FIFA et le président de la Commission des Arbitres, Angel Maria Villar Llona, afin de clarifier l'application, sur le terrain, de la Loi 11, Décisions 1 et 2, contenues dans les  Lois du Jeu .

Aucune modification n'a été apportée à la formulation de la Loi 11 ni aux Décisions 1 et 2 prises par l'IFAB au cours de sa séance tenue à Vale of Glamorgan (Pays de Galles), le 26 février 2005, ni à l'essence même de ces dernières. Cependant, les premières expériences tirées de l'application de ces décisions sur le terrain ont mis en exergue la nécessité de clarifier quelques points. A cet effet, le groupe de travail s'est mis d'accord sur le contenu du texte suivant intitulé "Recommandation sur l'application de la Loi 11, Décision 2 de l'IFAB" :

"La position de hors-jeu d'un joueur peut être sanctionnée avant que le ballon ne soit joué ou touché, si de l'avis de l'arbitre, aucun autre coéquipier qui n'est pas en position de hors-jeu a l'occasion de jouer le ballon.

Si un adversaire prend une part active au jeu et si de l'avis de l'arbitre, il y a possibilité de contact physique, le joueur qui se trouve en position de hors-jeu devra être sanctionné pour avoir influencé un adversaire."

En outre, l'IFAB a convenu de clarifier le point suivant concernant l'endroit où doit être repris le jeu dans le cas d'une infraction de hors-jeu (Loi 11 - Infractions/Sanctions) :

"Le jeu doit reprendre sur l'exécution d'un coup franc indirect à l'endroit où le joueur a été initialement considéré comme étant en position de hors-jeu."

Les associations membres de la FIFA ont été informées le 17 août 2005 de la recommandation de l'IFAB par circulaire et sont donc désormais chargées de communiquer ces instructions aux arbitres et arbitres assistants de leur association. La FIFA a à nouveau attiré l'attention de ses associations sur l'article 6, al. 1 des Statuts de la FIFA qui stipule clairement ce qui suit : " Les Lois du Jeu de Football Association s'appliquent à tous les membres de la FIFA. Seul l'IFAB est habilité à les promulguer et à les modifier. "

La FIFA a également rappelé en fin de circulaire que les décisions de l'IFAB et les Statuts de la FIFA devaient être entièrement respectés.