La Commission d'Ethique de la FIFA doit être ancrée dans les Statuts de la FIFA comme troisième organe juridictionnel. Cette demande qui sera déposée devant le 56e Congrès de la FIFA à Munich, les 7 et 8 juin, a été unanimement approuvée par le Comité Exécutif lors de sa séance du 4 juin présidée par Joseph S. Blatter à Munich. Le Comité Exécutif soutient ainsi une demande de l'Association Suisse de Football ayant la même teneur.

La création d'une Commission d'Ethique comme organe juridictionnel s'inscrit dans le cadre de l'action qui avait été décidée par le précédent Congrès de la FIFA à Marrakech/Maroc, en septembre 2005, pour faire face aux défis auxquels est actuellement confronté le football.  La Task Force "For the Good of the Game" subdivisée en trois groupes de travail, qui avait alors été créée à l'initiative du Président Blatter, a élaboré depuis des propositions concrètes afin d'améliorer la conduite et la transparence dans le football, qui seront présentées au Congrès de Munich sous la forme des 13 propositions ci-après :

Groupe de travail "Questions politiques"
- Elaboration et approbation d'un accord de partenariat standard régissant les relations entre les fédérations de football et les autorités publiques à compter de la fin 2006.
- Elaboration et approbation d'un code électoral standard pour les associations membres d'ici à la fin 2006.
- Mise en place de tribunaux arbitraux nationaux au sein des associations membres (circulaire à approuver d'ici à la fin de 2006).
- Création de chambres de résolution des litiges nationales au sein des associations membres sur une base paritaire entre employeurs et employés (circulaire à approuver d'ici la fin de 2006). 

Groupe de travail "Finances"
- Mise en œuvre à l'échelle internationale d'un processus de collecte d'informations sur la propriété, le contrôle et l'influence des clubs.
- Création et mise en œuvre d'un " système de transferts coordonné " informatisé au plus tard à partir de la saison 2008-2009.
- Révision de la réglementation du contrôle des activités des agents de joueurs dans le sens d'une plus grande transparence devant entrer en vigueur à partir de la saison 2007 - 2008.
- Création d'un réseau d'information mondial (système d'alerte précoce) entre confédérations, associations membres et organisations de paris et amendement des codes disciplinaires sur les questions relatives aux paris.
- Mise en place d'un système international d'octroi de licences aux clubs faisant intervenir les confédérations et les associations membres, dans un délai de 5 ans.

Groupe de travail "Compétitions"
- Limitation des ligues de football professionnel nationales à 18 clubs.
- Coordination des compétitions des confédérations.
- Etude d'un système associant les clubs, les associations, les confédérations et la FIFA pour assurer les joueurs participant aux compétitions internationales.
- Etude d'un choix possible entre deux options (actuellement samedi/mercredi, désormais également samedi/mardi) lorsque deux matches internationaux sont organisés à la suite.

Le Comité Exécutif a par ailleurs adopté à l'intention du Congrès les amendements aux Statuts ainsi qu'au Code disciplinaire et au Règlement du contrôle de dopage rendus nécessaires par la convention signée avec l'AMA sur la base de l'avis juridique du TAS.

En se fondant sur la théorie de la responsabilité subjective et personnelle et pour compléter la mesure déjà adoptée pour durcir l'art. 55 du Code disciplinaire de la FIFA sur le racisme, le Comité Exécutif a adopté un al. 5 supplémentaire prévoyant une réduction de la peine en l'absence de faute ou en cas d'actes délibérés pour nuire à une personne, à un club ou à une association.  Il avait été décidé en mars de cette année de durcir l'art. 55 de manière à punir les incidents racistes de déduction de points voire d'exclusion de la compétition.

Dans la perspective de la prochaine Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, le Comité Exécutif a décidé le projet " Win in Africa with Africa " articulé autour de deux axes principaux : le premier étant censé donner une impulsion durable au football africain, le second étant un programme général d'aide au développement du continent africain avec l'aide du football. Ce projet sera présenté au Congrès de Munich et à l'occasion d'une conférence de presse donnée le 7 juillet 2006 à Berlin.

Le Comité Exécutif a également pris les décisions suivantes :
- Les enquêtes menées en Italie sont suivies attentivement.
- Un délai de 90 jours est accordé à la Fédération de Football du Cambodge pour mettre ses statuts en conformité avec ceux de la FIFA et tenir une assemblée générale constituante, faute de quoi elle sera suspendue.
- Le traité conclu le 24 mai 2006 entre la FIFA, le gouvernement nigérian et la Fédération de Football du Nigeria garantissant l'autonomie de la fédération doit prendre effet.
- Un délai de deux mois est accordé à la Fédération de Football d'Indonésie pour réviser les Statuts et organiser de nouvelles élections.
- Le format du Championnat du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2006 sera le même que celui de l'édition 2005. Il sera disputé par les six champions respectifs des confédérations. 
- Les dates des championnats continentaux de 2007 et 2008 ont été ratifiées.
- En 2009, les Coupes du Monde U-17 et U-20 de la FIFA devront être organisés en Afrique, la procédure de candidature et les conditions à remplir par l'association organisatrice restant inchangées.

Enfin, le Comité Exécutif a appris avec satisfaction que les gouvernements grec, polonais et portugais avaient autorisé les amendements nécessaires à leurs lois sur le sport pour garatnir l'indépendance et le respect des Statuts de la FIFA et des règlements de leurs fédérations de football respectives. Le Comité Exécutif de la FIFA leur avait accordé jusqu'au 15 juillet 2006 pour procéder auxdits amendements.