À l'occasion de son 125ème anniversaire, l'International Football Association Board (IFAB) a annoncé que la période de test de la technologie sur la ligne de but serait prolongée d'un an.

Suite au discours d'ouverture prononcé par Phil Pritchard, président de la Fédération galloise de football, ce samedi 5 mars 2001 à Newport (Pays de Galles), le Président de la FIFA Joseph S. Blatter a révélé qu'aucune des dix sociétés invitées à présenter leurs travaux le mois dernier n'avait réussi à satisfaire aux critères définis par l'IFAB lors de sa réunion de travail annuelle du 20 octobre 2010. Dans ces conditions, l'IFAB a accepté de prolonger la période de test de la technologie sur la ligne de but d'une année supplémentaire.

"Aucun des systèmes proposés ne répond aux exigences formulées par l'institution, a souligné Joseph S. Blatter. Pour le moment, nous ne pouvons pas aller plus loin."

"Nous devons d'abord recevoir des garanties sur nos principes de base comme la précision, la rapidité, c'est-à-dire un résultat immédiat, et la simplicité d'utilisation. À l'heure actuelle, notre laboratoire indépendant n'a pas réussi à réunir ces trois éléments."

"C'est une question de temps. Que représente une année ? Pas grand-chose. Il faut simplement faire preuve d'un petit peu de patience. Je tiens cependant à souligner l'état d'esprit très positif qui a régné pendant cette séance. Personne n'a remis en cause nos tests, alors que beaucoup d'invités spéciaux étaient présents."

Le Président a également annoncé que l'IFAB entendait tester la toute nouvelle technologie en match avant de prendre une décision.

Le président de la Fédération anglaise de football (FA) David Bernstein a, lui aussi, fait part de son optimisme : "Les propos du Président concernant la technologie sur la ligne sont encourageants. La FA aurait aimé pouvoir l'adopter dès maintenant mais cette position pragmatique nous convient parfaitement. Nous avons ressenti un état d'esprit très positif concernant cette question tout au long des débats. De ce point de vue, je pense que nous pouvons parler de progrès".

M. Blatter a rappelé que la question de la technologie sur la ligne de but serait de nouveau abordée dans un an à Londres, lors de la prochaine réunion de l'IFAB. Une décision définitive devrait être prise à cette occasion. Malgré l'enthousiasme ambiant, le Président de la FIFA a également invité ses auditeurs à la prudence : "Je reste très optimiste en ce qui concerne les arbitres assistants supplémentaires mais je dois tout de même émettre quelques réserves. En effet, les tests que nous avons effectués jusqu'à présent n'ont pas été concluants".

Au terme de la réunion organisée au Celtic Manor, l'IFAB a approuvé l'utilisation d'arbitres assistants supplémentaires pendant l'Euro 2012, qui aura lieu en Pologne et en Ukraine, dans le cadre de cette expérimentation.

"Globalement, le résultat est positif, a poursuivi Joseph S. Blatter. Je suis très confiant quant aux chances de voir les arbitres assistants supplémentaires faire leurs débuts en 2014."

Et M. Bernstein d'ajouter : "Les propos tenus aujourd'hui nous ont paru encourageants. La décision d'étendre l'expérience des arbitres assistants supplémentaires à l'Euro 2012 me semble aller dans le bon sens".

Par ailleurs, l'IFAB a décidé, avec effet immédiat, d'interdire le port des cache-cous. "Il n'y a pas eu de débat, a révélé M. Blatter. Ces écharpes ne font pas partie de l'équipement du footballeur et elles peuvent être dangereuses." L'IFAB a en outre décidé que les cuissards et les collants devraient être de la même couleur que les shorts.

La 126ème Assemblée générale annuelle se tiendra à Londres (Angleterre), du 2 au 4 mars 2012.

Une réunion extraordinaire de l'IFAB est prévue à l'issue de la saison 2011/12 en Europe, afin d'examiner à nouveau la question des arbitres assistants supplémentaires et de la technologie sur la ligne de but.