Suivez nous sur

Media Release

Fédération Internationale de Football Association
FIFA-Strasse 20 - P.O. Box - 8044 Zurich - Switzerland
Tel: +41-(0)43-222 7777
Les organes structurels

Le Congrès de la FIFA soutient le plan de réformes, désigne une femme au sein du Comité Exécutif et accueille le Soudan du Sud

(FIFA.com)
FIFA President Joseph S. Blatter speaks during the 62nd FIFA Congress
© Getty Images

Communiqué de presse

Fédération Internationale de Football Association

FIFA-Strasse 20 - P.O. Box - 8044 Zurich - Switzerland

Tel: +41-(0)43-222 7777 - Fax: +41-(0)43.222 7880

Sous la présidence de Joseph S. Blatter, le Congrès de la FIFA, réuni ce 25 mai 2012 à Budapest (Hongrie) pour sa 62ème édition, a exprimé tout son soutien aux réformes entreprises par l’instance dirigeante du football mondial et à la poursuite de ces réformes jusqu’au Congrès 2013, conformément à la feuille de route. Lors du Congrès de l’an dernier, le Président de la FIFA en avait appelé à des réformes de gouvernance ainsi qu’à une tolérance zéro vis-à-vis de toute irrégularité, et il avait été mandaté par le Congrès pour mener le train de réformes.

"C’est un jour historique. Lors du Congrès 2011, j’ai souhaité que nous améliorions notre gouvernance et nous l’avons fait ! Je suis heureux que la première partie de nos réformes ait reçu un tel soutien de la part du Congrès. Cela montre notamment l’unité de ce Congrès. Mais notre travail ne s’arrête pas là. La procédure de réformes va se poursuivre jusqu’au Congrès 2013, conformément à notre feuille de route. La FIFA et moi-même, à titre personnel, nous investissons dans cette procédure", a déclaré Joseph S. Blatter.

Le président de la Commission Indépendante de Gouvernance, Mark Pieth (Suisse), ainsi que le président de la Task Force Révision des Statuts, Theo Zwanziger (Allemagne), celui de la Task Force Commission d’Éthique, Claudio Sulser (Suisse), celui de la Task Force Transparence et Conformité, Frank van Hattum (Nouvelle-Zélande) et celui de la Task Force Football 2014, Franz Beckenbauer (Allemagne), ont chacun présenté leur rapport à l’assemblée.

C’est un jour historique. Lors du Congrès 2011, j’ai souhaité que nous améliorions notre gouvernance et nous l’avons fait !

Résultat du travail de la Commission Indépendante de Gouvernance et des Task Forces, les amendements aux Statuts de la FIFA ont été soumis au vote et ont remporté 96% des suffrages (192 voix). Le Congrès a également approuvé les amendements des articles 10, 30 et 87 des Statuts et de l’art. 1 du Règlement d’application des Statuts, des amendements qui entreront en vigueur avec effet immédiat.

Les réformes incluent notamment la restructuration de la Commission d’Éthique en deux chambres - chambre d’instruction et chambre de jugement - comptant chacune un président indépendant. Le Congrès a mandaté le Comité Exécutif pour adopter le Code d’Éthique et désigner les présidents des deux chambres de la Commission d’Éthique ; le Comité Exécutif tiendra pour ce faire une séance extraordinaire le 29 juin prochain, permettant ainsi à la commission de débuter son travail dès que les nouveaux Statuts seront entrés en vigueur, à savoir 60 jours après la fin du Congrès.

La création d’une Commission d’Audit et de Conformité - qui, forte de cette mission de conformité, jouira de pouvoirs plus étendus que ceux de l’ancienne Commission d’Audit - a par ailleurs été approuvée, de même que son président indépendant, M. Domenico Scala (Italie/Suisse), sur proposition de la Commission Indépendante de Gouvernance. Le Code de bonne conduite de la FIFA a lui-aussi été approuvé.

La procédure d’admission en tant que membre de la FIFA a été amendée de sorte qu’une fédération de football peut dorénavant devenir membre de la FIFA sans devoir être au préalable membre d’une confédération pendant deux ans. Cette mesure a immédiatement bénéficié à la Fédération Sud-Soudanaise de Football qui a ainsi pu être admise en tant que 209ème membre de la FIFA, elle qui est devenue membre de la Confédération Africaine de Football en février 2012. La Fédération Sud-Soudanaise de Football est présidée par M. Chabur Goc Alei.

Une femme pour la première fois au sein du Comité Exécutif
Faisant suite à la proposition faite par le Président Blatter lors du précédent Congrès, l’organe législatif de la FIFA a approuvé la présence d’une femme au Comité Exécutif, tout d’abord cooptée pour un an, en attendant une élection à cet effet lors du Congrès de la FIFA 2013. La désignation de Mme Lydia Nsekera (Burundi) a été ratifiée ce 25 mai 2012, et son installation officielle au sein du Comité Exécutif a été saluée par une standing ovation des délégués.

Jeffrey Webb (Îles Caïmans), tout nouveau président de la CONCACAF, a lui-aussi été officiellement installé dans ses fonctions de vice-président de la FIFA et membre du Comité Exécutif, de même que Marco Polo del Nero (Brésil), membre du Comité Exécutif.

Abordant le point des questions stratégiques et politico-sportives, le Congrès a approuvé le programme de protection des clubs de la FIFA, qui verra cette dernière indemniser les clubs dont les joueurs qu’ils ont mis à disposition de leur équipe nationale "A" pour un match listé dans le calendrier international se retrouveraient blessés. Ce programme, dont le budget s’élève environ à 75 millions de dollars (US), courra du 1er septembre 2012 au 31 décembre 2014. Il s’agit là d’une innovation majeure qui bénéficiera au monde du football dans son ensemble.

Le Congrès s’est en outre fait présenter un rapport sur les activités de la FIFA en matière de lutte contre les trucages de matches. À cet égard, le secrétaire général d’INTERPOL, Ronald K. Noble, s’est adressé à l’assemblée (INTERPOL et la FIFA ont signé l’an dernier un accord de coopération portant sur dix ans). Simone Farina, le joueur italien qui s’était opposé à une tentative de manipulation, a d’ailleurs été invité à rejoindre sur scène le Président de la FIFA et le secrétaire général d’INTERPOL. Il a été nommé Ambassadeur de la FIFA.

Sportivité et santé
Par ailleurs, la FIFA et le Centre Nobel de la paix, institution gérant la plus prestigieuse des distinctions qui soit, ont signé un accord baptisé "Une poignée de main pour la paix" (Handshake for Peace). Bente Erichsen, directrice du Centre Nobel, s’est adressée au Congrès. Dans le cadre de ce projet de coopération, les capitaines et les arbitres se serreront la main non seulement avant la rencontre mais également après. Ce geste de sportivité sera de rigueur dans toutes les compétitions de la FIFA, et les associations membres ont été incitées à promouvoir cette pratique également.

C’est ensuite le Président de la FIFA en personne qui a présenté les initiatives prises par la FIFA pour améliorer l’arbitrage, lesquelles consistent en particulier à professionnaliser l’environnement dans lequel les arbitres évoluent, et à développer l’arbitrage dans les confédérations et les associations membres.

Le Congrès a également soutenu le vœu, formulé hier lors de la Conférence médicale de la FIFA, selon lequel des défibrillateurs devraient disponibles pour tous les matches de football dans le monde entier.

Pour ce qui est des finances, le Congrès a approuvé les comptes annuels consolidés 2011 ainsi que le budget pour l’année 2013.

Toutes les associations membres de la FIFA étaient présentes à ce 62ème Congrès ; néanmoins, les associations de Brunei Darussalam et São-Tomé-et-Príncipe ne disposaient pas du droit de vote, conformément à l’article 14, al. 4 des Statuts de la FIFA.

Documents connexes

Articles recommandés