Développement

Débats technologiques en Amérique du Sud

Les représentants des dix pays de la CONMEBOL étaient réunis cette semaine à Rio de Janeiro pour un séminaire de deux jours consacré aux technologies de l'information. Cet événement était organisé dans le cadre du programme PERFORMANCE de la FIFA, qui propose aux associations membres des solutions aux problèmes rencontrés dans le cadre du jeu. En compagnie de deux experts de la FIFA, les 24 participants se sont lancés dans un grand débat sur le rôle de la technologie dans le football sud-américain. Plusieurs propositions intéressantes ont ainsi pu être dégagées pour aider ces associations dans leur tâche.  

Les discussions ont notamment tourné autour de l'idée d'une uniformisation de la gestion des données dans le football. Pour beaucoup d'intervenants, cette initiative constitue une étape essentielle pour favoriser la coopération, que ce soit entre les associations elles-mêmes ou entre les confédérations et la FIFA.

"Chaque pays présente des caractéristiques uniques", a remarqué Christian Michels, le responsable des systèmes d'information de la FIFA. "L'objectif n'est pas de dire à chacun ce qu'il doit faire, mais d'aider les associations à mieux comprendre leurs problèmes. À terme, ces connaissances se traduiront par des solutions normalisées. L'uniformisation des données va créer un lien entre toutes ces approches différentes. Ainsi, les coutumes et les traditions propres à chaque région ne changeront pas. Tout ce que nous voulons, c'est aider les associations à intégrer ces aspects dans leur développement."  

Du point de vue des participants, la systématisation des données, par exemple les chiffres concernant les joueurs, les entraîneurs, les arbitres ou les compétitions, constitue un passage obligé. Ils y voient d'ailleurs un outil au service de l'efficacité des associations.

"Ce séminaire était très intéressant. Nous avons pu partager de nombreuses idées, que ce soit dans l'organisation des compétitions ou encore le suivi des transferts des joueurs. À terme, nous serons en mesure de créer un réseau opérationnel au sein de la CONMEBOL", a déclaré Marco Antônio Teixeira, le secrétaire générale de la Fédération brésilienne de football (CBF). "Ces changements vont faciliter l'échange d'information et la communication entre les associations. C'est une évolution très positive."

Explorer le sujet

Articles recommandés