La FIFA

Elleray : "Réduire la controverse et la confusion"

Former Premier League referee David Ellery with a copy of the Laws of the Game 2016/17
© Others

David Elleray était le personnage parfait pour diriger l'équipe chargée par l'International Football Association Board (IFAB) de rendre les Lois du Jeu plus accessibles, concises et claires. Il s'est distingué en arbitrant au plus haut niveau du football anglais pendant plus d'une décennie.

Elleray, qui a pris sa retraite d'arbitre en 2003, a présenté une nouvelle édition des Lois du Jeu à la 130ème Assemblée Générale Annuelle de l'IFAB à Cardiff, suite à quoi FIFA.com a rencontré l'ancien instituteur pour discuter des changements.

*David, quelle incidence la révision des Lois du Jeu va-t-elle avoir ?
*
La révision des Lois du Jeu est conçue pour rendre les Lois plus accessibles, non seulement pour les arbitres, mais également pour les joueurs, les entraîneurs et toute personne intéressée par le football, le but étant de faciliter la compréhension des Lois. Nous les avons également mises à jour car elles accusaient un certain retard par rapport au développement du football. Elles sont plus brèves, puisque quelque 10 000 mots ont été enlevés, et elles ont beaucoup gagné en clarté, pour que chacun comprenne les décisions de l'arbitre.

*Qui a été impliqué dans le processus de révision ?
*
Il a été mené par la sous-commission technique de l'IFAB, qui a réalisé tout le travail, sous ma direction. Pendant 18 mois, nous avons eu des réunions régulières avec le groupe consultatif pour le football (FAP) et le groupe technique consultatif (TAP) de l'IFAB. En réalité c'est leur soutien, en particulier celui du FAP avec les joueurs et les coaches, qui nous a permis d'introduire des changements légèrement plus radicaux et de faire avancer les choses beaucoup plus vite que nous ne l'avions anticipé.

*Quelle est l'importance de ces deux groupes consultatifs ?
*
Ils nous ont permis de consulter le monde du football de façon efficace. En fait, la révision des Lois du Jeu est allée plus loin et plus vite que ce que nous avions prévu, tout simplement grâce à l'étendue du soutien apporté par les joueurs et les entraîneurs des différentes confédérations. L'IFAB comprend maintenant mieux les façons de penser dans les différentes cultures footballistiques. Cela nous renforce dans le sentiment que lorsque nous recommandons quelque chose, cette recommandation est bonne pour le football.

*Quels sont les objectifs de cette révision ?
*
L'objectif original était de faire un grand nettoyage pour clarifier le langage et la structure des Lois, afin de les rendre accessibles. En approfondissant les choses, nous avons pris conscience qu'il y avait encore plus de contradictions – et de formulations ouvertes à trop d'interprétations à la fois parfaitement valides et conflictuelles – que ce que nous pensions. Cela n'était pas fait pour aider les arbitres ou le football en général. Nous avons cherché à faire en sorte que les Lois soient justes, en encourageant le Fair-Play. Nous avions à l'esprit la question : "Qu'attendrait le football ?". Nous pensons avoir modifié les Lois de façon à les rapprocher beaucoup plus de ce que les gens dans le football s'attendraient à voir arriver dans certaines situations.

Pouvez-vous nous parler des modifications les plus significatives apportées aux Lois ?
D'une certaine manière, le changement apporté à la "triple peine" fait partie de cette révision, mais il y a également ceci : un joueur blessé sur une faute passible d'un carton jaune ou rouge peut être traité rapidement sur le terrain et ne doit pas quitter l'aire de jeu, car cela semblait injuste. Lorsqu'une faute se produit hors des limites du terrain, mais dans le cadre d'une action de jeu, le match reprend par un coup franc et non par une balle à terre. Il y a aussi la volonté de mettre fin à l'injustice sur les penalties, avec une sanction plus sévère si le tireur ne se comporte pas correctement. Qu'il marque ou non, ce sera toujours un coup franc. Si le gardien de but se déplace trop tôt et que le tireur ne marque pas, le penalty sera à retirer et il y aura également un carton jaune pour le gardien.

Quels avantages cette révision offre-t-elle ?
Nous devrions aboutir à une interprétation beaucoup plus cohérente à travers le monde car nous avons beaucoup clarifié ce qui doit se produire dans certaines situations. Cela devrait réduire la controverse et la confusion. Plus de gens vont être à même de comprendre les Lois car le texte est beaucoup plus clair. Si les gens comprennent mieux les Lois, ils accepteront mieux les décisions des arbitres, pas seulement les spectateurs, mais également les joueurs et les entraîneurs. De plus, pour la première fois dans l'histoire, les Lois sont rédigées dans un style neutre du point de vue du genre et je pense que cela est une preuve s'il en est que les Lois du Jeu et le football ne sont pas réservés aux hommes.

La révision va-t-elle faciliter de futurs ajouts ou changements aux Lois ?
Je pense, oui, car avant, la première partie du texte vous disait quelles étaient les Lois, et la deuxième partie vous expliquait comment les interpréter. Souvent, les gens ne lisaient que la première partie. Le fait d'avoir fusionné le tout rend les choses plus claires et plus faciles pour l'avenir.

Où les fans, les joueurs et les entraîneurs peuvent-ils trouver la nouvelle version des Lois ?
*En mai, nous allons lancer le site Internet de l'IFAB (
theifab.com*). Le texte dans son intégralité ainsi que chaque Loi en particulier pourront être téléchargés depuis ce site. Progressivement, nous allons mettre en ligne des outils pédagogiques, en expliquant les Lois avec des exemples d'infractions et la façon de les gérer, le tout sous forme de clips vidéo.

Documents connexes

Explorer le sujet

Articles recommandés