Développement

Euphorie à Erbil

Iraqi football fans pass their national flag amongst them and cheer the Iraqi football team during a friendly soccer match against the Palestinian team
© Getty Images

Pour la première fois depuis plus de sept ans, une délégation de la FIFA s'est rendue en Irak. Des représentants de la division Développement de la FIFA et du Bureau de Développement de la FIFA à Amman se sont rendus à Erbil pour faire un état des lieux de la situation dans le pays des champions d'Asie en titre et pour lancer la construction d'un centre d'entraînement dans le cadre du projet Goal de la FIFA. Le président de la Fédération irakienne de football, Hussein Saeed, accompagnait la délégation de la FIFA.

A Erbil, les émissaires de la FIFA ont tout de suite pu constater l'engouement de la population irakienne pour le football, en voyant jeunes et moins jeunes taper dans le ballon partout dans les rues et en découvrant les nombreux articles de football en vente sur le souk. La formation locale, le FC Erbil, a décroché le titre de champion d'Irak ces trois dernières années. Une immense communauté de supporters s'est constituée autour du club et soutient l'équipe avec assiduité lors des matches à domicile au stade Franso Hariri.

Une passion intacte
La passion des Irakiens pour le football n'a pas été affaiblie par la situation politique difficile qui régnait dans le pays ces dernières décennies suite aux différentes guerres du Golfe. Le championnat a certes dû faire une pause pendant deux ans, mais il a pu reprendre à l'automne 2004. Le football irakien a connu son heure de gloire en 2007, lorsque l'équipe nationale a remporté contre toute attente la Coupe d'Asie de l'AFC. Sacrée championne d'Asie, la sélection s'est en outre qualifiée pour la Coupe des Confédérations de la FIFA 2009. En obtenant deux matches nuls contre le pays hôte et contre la Nouvelle-Zélande et en s'inclinant de justesse (0:1) face à l'Espagne, championne d'Europe en titre, l'Irak a montré qu'il avait les moyens de tenir tête aux meilleures équipes du monde.

Mais l'équipe d'Irak n'a pas attiré l'attention que par ses performances sportives. Cette sélection multiconfessionnelle réunit Kurdes, Chiites et Sunnites sous le même maillot, ce qui fait d'elle un symbole de paix et de réconciliation. Elle n'a cependant pas pu jouer devant son propre public ces dernières années. Son dernier match à Bagdad, contre la Syrie, remonte à 2002. Ensuite, le pays, frappé par la guerre, a dû disputer ses matches de qualification pour les compétitions internationales dans les pays voisins.

*Un retour au pays historique *Sept longues années plus tard, le football a enfin fait son grand retour en Irak : le 10 juillet 2009, l'équipe nationale a de nouveau pu disputer un match international sur son propre sol. "C'est une nouvelle preuve que la situation s'est améliorée", déclare Tareq Ahmed, un fonctionnaire de la fédération nationale. Devant 35 000 spectateurs enthousiastes, la sélection a affronté l'équipe de Palestine à Erbil et s'est imposée 3:0. Trois jours plus tard, les deux formations se sont de nouveau mesurées à Bagdad. Plus de 55 000 fans ont assisté à cette rencontre dans une atmosphère fantastique et ont laissé exploser leur joie devant le succès de leur équipe (4:0).

Mais ce n'était tant pas le score qui a enthousiasmé les Irakiens que le retour au pays de leur équipe nationale et la décision de la Confédération Asiatique de Football (AFC) de faire d'Erbil un site officiel pour les compétitions de l'AFC entre clubs et entre nations. Le FC Erbil sera la première équipe à profiter de cette décision : au lieu de disputer ses matches dans le cadre de la Coupe de l'AFC à Amman, comme c'était le cas jusqu'à présent, le club pourra désormais évoluer à domicile.

Le football ne cesse de progresser en Irak, y compris en dehors des terrains. Une formation de la FIFA pour arbitres s'est ainsi déroulée à Erbil du 17 au 23 mars, suivie d'une formation de la FIFA pour entraîneurs début juillet. Le directeur des formations Marcos Falopa a constaté avec plaisir le bon niveau des 30 participants qui, après des années d'isolement, ont pu suivre ces cours intensifs sur les nouvelles tactiques et les dernières tendances du football. Etant donné le grand succès rencontré par ces deux programmes, de nouvelles formations et de nouvelles activités ont été prévues à Erbil.

Pour le football et pour la région
Le principal engagement en faveur du football en Irak reste cependant le projet Goal de la FIFA. C'est dans ce cadre que le siège de la Fédération irakienne de football (IFA) a été achevé au printemps 2007, en même temps qu'un centre technique. Un deuxième centre, disposant d'un équipement moderne, doit à présent être construit à Erbil. Le budget total de cet ambitieux projet s'élève à 800 000 dollars.

De nombreux représentants du gouvernement étaient présents lors de la cérémonie à l'occasion de la pose de la première pierre, le 28 juillet dernier. Ils ont souligné une nouvelle fois l'importance que revêt le projet Goal non seulement pour le football irakien, mais aussi pour la ville d'Erbil et pour toute la région.

La délégation de la FIFA a pris le chemin du retour après un séjour riche en événements, avec la certitude qu'à Erbil, ces mots du Président de la FIFA Joseph S. Blatter prennent tout leur sens : "Le football peut contribuer à construire un avenir meilleur".

Explorer le sujet

Articles recommandés