Développement

Évaluation médicale pré-compétition / Mort subite

Éviter la mort subite

Certaines maladies cardiaques innées se développent silencieusement pendant des années. Un exercice physique intense peut causer un déséquilibre soudain pour le myocarde, avec comme conséquence immédiate un arrêt cardiaque. C'est pourquoi un suivi médical régulier peut sauver des vies.

De temps à autres, de jeunes joueurs meurent de façon totalement imprévisible sur le terrain, car leur cœur s'est soudainement arrêté de battre. Cela s'appelle la mort subite. Heureusement, ces accidents sont relativement rares, avec un taux d'un décès sur 100 000 athlètes. Dans la grande majorité des cas, la mort subite fait suite à une maladie cardiaque innée, c'est-à-dire présente dès la naissance. La maladie se développe progressivement au cours du temps jusqu'au jour où les mécanismes de compensation, suffisants au repos, lâchent lors d'un effort intensif.

Voici quelques conseils à suivre pour réduire les risques de mort subite :

  • Attention : les questions ci-dessous auront pour objectif de vous aider à détecter des signes légers de maladies cardiaques que vous ne pourriez pas déceler autrement :
  • Présentez-vous actuellement ou avez-vous eu récemment des symptômes grippaux ou une infection virale ? Avez-vous déjà eu un rhumatisme articulaire aigu ?
  • Avez-vous déjà ressenti, au repos ou lorsque vous faites de l'exercice, l'une des sensations suivantes : douleurs thoraciques, difficultés respiratoires, toux ou bronchite ?
  • Avez-vous déjà remarqué, au repos ou lorsque vous faites de l'exercice, que votre cœur battait irrégulièrement ou trop vite ?
  • Avez-vous déjà eu d'autres problèmes cardiaques ?
  • Avez-vous déjà ressenti, au repos ou lorsque vous faites de l'exercice, des sensations d'étourdissement ? Vous êtes-vous déjà évanoui ?
  • Vous fatiguez-vous plus vite que vos coéquipiers ?
  • Suivez-vous un traitement médical ?
  • Êtes-vous allergique à quelque chose ?
  • Votre médecin vous a-t-il déjà dit que vous avez un souffle au cœur ou une tension artérielle élevée ?
  • Votre médecin vous a-t-il déjà dit que vous faites de l'épilepsie ?
  • Vous a-t-on déjà conseillé d'arrêter le sport ?
  • Un membre de votre famille a-t-il déjà été victime de mort subite ?
  • Un membre de votre famille a-t-il une tension artérielle élevée, une maladie du cœur ou un pacemaker ?
  • Un membre de votre famille a-t-il déjà subi une opération du cœur ?
  • Un membre de votre famille a-t-il déjà fait une crise cardiaque ?
  • Un membre de votre famille a-t-il été victime d'un accident de voiture ou d'une noyade inexpliqué(e) ?

1) Optez pour des contrôles médicaux réguliers. Un examen détaillé du cœur (physique, électrocardiogramme) par votre médecin peut aider à déceler une maladie, auquel cas il vous faudra passer des examens supplémentaires (par exemple par ultrasons) auprès d'un spécialiste. Cela permettra de détecter un problème mineur ou plus grave et, si vous n'avez rien du tout, vous aurez le feu vert médical pour continuer de jouer.

2) Ne jouez jamais lorsque vous êtes malade. La plupart des virus vous donneront un simple rhume, mais certains d'entre eux peuvent causer une inflammation aiguë du myocarde, particulièrement en cas d'exercice soutenu. C'est pourquoi vous ne devez jamais vous entraîner ou jouer lorsque que vous avez pris froid ou que vous ressentez des douleurs articulaires. Respecter la règle dite du "dessous du cou". En cas de douleur n'importe où en dessous du cou, NE FAITES PAS d'effort intensif. En d'autres termes, si un nez qui coule n'est pas une raison pour vous empêcher de faire du sport, une toux prononcée en est une.

Quelles sont les causes de la mort subite ?

Chez les joueurs de moins de 35 ans

  • *Cardiomyopathie hypertrophique *- Grossissement continu du myocarde au fil des années. Différent du "muscle de l'athlète", ce muscle n'est pas entièrement fonctionnel.

  • Dysplasie ventriculaire droite arythmogène - La graisse remplace les cellules musculaires, tout particulièrement dans le ventricule droit.

  • Parmi les autres causes fréquentes : maladies cardiaques innées et anomalies coronariennes.

  • Médicaments et traitements : stimulants, antiallergiques. La consommation de cocaïne entraîne un risque élevé de mort subite lors de l'exercice.

  • Myocardite : les virus entraînant des symptômes grippaux ou autres maladies peuvent affecter le myocarde et provoquer une inflammation aiguë, qui peut se manifester seulement lors de l'exercice.

Chez les joueurs de plus de 35 ans, les maladies coronariennes constituent la cause la plus fréquente de mort subite.

  • *Coup sur la cage thoracique *- Commotio cordis (à tout âge) : dans de très rares occasions, l'arrêt du cœur peut être occasionné par un coup (par un ballon par exemple) sur la cage thoracique à un moment particulièrement vulnérable du cycle respiratoire.

Sources

  • Dvorak J. A lion never dies: pro memoria of Marc-Vivien Foé. Br J Sports Med 2009;43(9):628.

  • Dvorak J, Grimm K, Schmied C, Junge A. Development and implementation of a standardized precompetition medical assessment of international elite football players--2006 FIFA World Cup Germany. Clin J Sport Med 2009;19(4):316-321.

  • Schmied C, Zerguini Y, Junge A, Tscholl P, Pelliccia A, Mayosi BM, Dvorak J. Cardiac findings in the precompetition medical assessment of football players participating in the 2009 African Under-17 Championships in Algeria. Br J Sports Med 2009;43(9):716-721.

  • Thünenkötter T, Schmied C, Grimm K, Dvorak J, Kindermann W. Precompetition cardiac assessment of football players participating in the 2006 FIFA World Cup Germany. Clin J Sport Med 2009;19(4):322-325.