France 2019

La FIFA, plusieurs associations membres et deux confédérations participent au deuxième séminaire intégrité 

The second Regional Integrity Workshop for the FIFA Women’s World Cup France 2019 in Miami, USA.
© FIFA.com
  • Six associations membres et deux confédérations prennent part à une rencontre interactive
  • Les séminaires visent à sensibiliser les associations membres et à préserver l’intégrité des compétitions de la FIFA
  • Un troisième séminaire régional coorganisé par la FIFA et la Fédération Espagnole de Football est prévu en mars 2019

Les représentants de six associations membres et deux confédérations ont participé cette semaine au deuxième séminaire intégrité pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™, qui a constitué une formidable opportunité de sensibiliser les responsables intégrité des Amériques aux mesures qui seront mises en place en la matière par la FIFA pour le grand rendez-vous de l’été.

Afin de protéger l’intégrité de France 2019, et conformément aux procédures et mesures standards pour les autres compétitions de la FIFA, cette dernière a prévu de mettre en œuvre un plan d’action comprenant des briefings intégrité avec les arbitres, un centre de supervision et de contrôle sur site pendant toute la durée de l’épreuve, mais aussi la surveillance du marché des paris et l’observation attentive des actions et incidents de chaque match.

Coorganisé par la FIFA et la Concacaf à Miami (États-Unis), le séminaire régional a été mené par des représentants de la Concacaf, de la CONMEBOL et de la FIFA, faisant suite à une première rencontre du même type proposée par la FIFA et la CAF en février 2019.

Il comprenait plusieurs activités interactives, des présentations de la part des associations membres et confédérations présentes - dont les responsables intégrité de la Concacaf, de la CONMEBOL et de la Fédération Chilienne de Football - ainsi que des discussions de groupe et des exercices pratiques destinés à prévenir toute activité susceptible de mettre en danger l’intégrité du football, telle que la manipulation de matches ou la corruption.

"Ce deuxième séminaire intégrité à l’approche de la Coupe du Monde Féminine 2019 en France a permis à la FIFA de travailler en étroite collaboration avec la Concacaf, la CONMEBOL et les associations membres participantes de ces deux zones", a déclaré Vincent Ven, chef du département Intégrité de la FIFA. "L’un de nos principaux objectifs était de les sensibiliser aux mesures d’intégrité, à la réglementation applicable ainsi qu’aux mécanismes de rapport existants afin de protéger la compétition."

"En notre qualité d’instances dirigeantes et d’administrateurs du football, nous avons le devoir d’en protéger et préserver l’intégrité. Ces séminaires proposent des outils utiles en ce sens et sont aussi une possibilité d’améliorer les relations entre la Concacaf, nos associations membres, la FIFA et les autres confédérations", a ajouté Philippe Moggio, secrétaire général de la Concacaf.

"Il est toujours important d’organiser des séminaires afin de promouvoir l’intégrité dans le monde du football, mais aussi de montrer notre volonté de voir nos joueurs, joueuses, arbitres et autres parties prenantes agir avec intégrité ainsi que de bannir toutes les activités contraires aux valeurs du fair-play. Nous remercions la FIFA de nous avoir permis de participer et de partager nos connaissances ainsi que notre expérience avec des professionnels d’autres confédérations et fédérations. Enfin, nous confirmons une nouvelle fois l’engagement de la CONMEBOL à promouvoir l’intégrité dans le football sud-américain et mondial", a de son côté confié Julio Lansac, responsable intégrité de la CONMEBOL.

Pour plus d’informations au sujet des efforts de la FIFA en matière d’intégrité dans le football, cliquez ICI.

Articles recommandés