La FIFA

Infantino : "Nous avons pris une décision historique"

FAW Chief-Executive Jonathan Ford and new FIFA President Gianni Infantino during a press conference after of the International Football Association Board (IFAB) 130th Annual General Meeting
© Others

L'International Football Association Board (IFAB), réuni à Cardiff pour sa 130ème Assemblée Générale Annuelle le 5 mars, s'est penché sur la question de l'assistance vidéo aux arbitres (VAR) et sur la "triple peine", à savoir le carton rouge, le penalty et la suspension infligés pour l'anéantissement d'une occasion de but dans la surface de réparation.

Les discussions ont également porté sur l'autorisation d'un quatrième remplacement pendant la prolongation et sur l'utilisation de "prisons" dans les catégories de jeunes. Après plusieurs heures de débat, les conclusions du panel ont été présentées lors d'une conférence de presse retransmise en streaming et en direct sur FIFA.com. Voici quelques-unes des principales déclarations.

Gianni Infantino, Président de la FIFA :
"Aujourd'hui, nous avons pris une décision historique pour le football. L'IFAB et la FIFA ont désormais pris la main dans ce débat, au lieu de le bloquer. Nous avons prouvé que nous étions à l'écoute des supporters, des joueurs et du football, mais aussi que nous étions capables de faire preuve de sens commun. Bien entendu, la prudence est de mise, mais nous sommes désormais prêts à étudier ces questions et à prendre des mesures concrètes pour démontrer que la FIFA et l'IFAB sont entrés dans une nouvelle ère." 

"Je crois que nous ne pouvons pas rejeter l'avenir et la technologie. Les tests auxquels nous allons nous livrer sont importants et nous devons nous montrer prudents lorsqu'il s'agit de protéger le football. La fluidité du jeu est essentielle. Nous verrons quel impact la vidéo aura sur cette fluidité, qui doit rester notre priorité. Afin de mener des discussions sérieuses sur ces questions, nous devons procéder à des études. En nous penchant sur ce sujet, nous serons ensuite en mesure de prendre une décision dans l'intérêt du football. Il faut aborder ces tests dans un esprit d'ouverture et rester à la pointe du débat."  

À propos de l'essai de deux ans sur la modification de la Loi 12 concernant la "triple peine" :
"Si le gardien de but ou le défenseur dans la surface de réparation tente sincèrement et loyalement de reprendre le ballon, il ne sera plus sanctionné par un carton rouge mais par un carton jaune. Dans d'autres circonstances, en cas de brutalité, de poussée, de tirage ou suite à tout autre geste sans rapport avec le ballon, le carton rouge et le penalty restent de mise. Cette modification prendra effet le 1er juin. Elle sera donc appliquée pendant l'UEFA EURO 2016 et la Copa America Centenario."

Stewart Regan, P-DG de la Fédération écossaise de football :
"La Coupe d'Écosse est une compétition susceptible de nous intéresser [pour les tests]. C'est une occasion importante pour le football et nous sommes nombreux à souhaiter voir la technologie prendre plus de place dans le football. Aujourd'hui, nous avons fait un pas dans cette direction. C'est un choix capital pour le monde du football."

"Nous avons déjà reçu 13 propositions de parties intéressées par une participation. Il faut une communication efficace entre l'arbitre et l'assistant vidéo. Nous devons donc mettre en place un programme de formation pour que, le moment venu, chacun sache exactement à quoi s'attendre. C'est un changement fondamental dans la façon dont nous gérons le football. L'utilisation des matches amicaux pour introduire les tests constitue une excellente idée."

*Jonathan Ford, directeur général de la Fédération galloise de football : *
"Dans la longue histoire de l'IFAB, il s'agit probablement de l'une des réunions les plus importantes et les plus décisives que nous ayons eu le plaisir d'organiser.
Nous avons parlé des 'prisons' mais nous en sommes toujours au stade expérimental. L'UEFA va se charger de mener ces tests. Nous envisageons cette évolution chez les jeunes comme un moyen de corriger certaines attitudes de préférence à une expulsion, qui altère durablement le cours du match."

Patrick Nelson, directeur général de la Fédération nord-irlandaise de football :
"Nous avons voulu nous assurer que les tests se feraient bien sous le contrôle de l'IFAB. Nous savons qu'un certain nombre d'associations et de championnats ont déjà fait part de leur intérêt pour cette initiative. Nous ne voulons pas aborder ce processus à reculons ; nous avons donc décidé de prendre notre temps, afin de veiller à ce que chaque expérimentation approuvée par l'IFAB réponde précisément à nos exigences. Nous pensons que c'est dans l'intérêt du football." 

Martin Glenn, P-DG de la Fédération anglaise de football :
"C'est l'application pratique de la technologie qui pose problème. Interfère-t-elle avec la simplicité inhérente au football ? Nous devons procéder à des tests avant d'introduire ces changements. Nous sommes très heureux que nos compétitions respectives s'impliquent. Les limites de l'assistance vidéo à l'arbitrage seront posées par le nombre de caméras présentes dans le stade. Nous n'aurons pas 30 caméras pour un premier tour de FA Cup." 

Documents connexes

Explorer le sujet

Articles recommandés