Médical

L’AMA publie sa liste des interdictions 2019

Doping controls

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a publié la Liste des substances et méthodes interdites 2019 de l’AMA, le Résumé des principales modifications et les notes explicatives de 2019, ainsi que le Programme de surveillance 2019. La liste, qui a été approuvée le 20 septembre 2018 par le comité exécutif de l’AMA, entrera en vigueur le 1er janvier 2019.

La Liste répertorie les substances et méthodes interdites, en compétition comme en dehors, et précise les interdictions touchant uniquement certains sports.

"L’AMA est heureuse d’annoncer la publication de la Liste des interdictions 2019", a déclaré Olivier Niggli, directeur général de l’AMA. "Mis à jour annuellement, ce document constitue l’une des pierres angulaires du programme mondial antidopage. Chaque année, nous révisons la Liste en consultation avec de nombreux partenaires. Il est essentiel que nous maintenions une longueur d’avance sur ceux qui veulent flouer le système. C'est pourquoi les experts qui révisent la Liste prennent en compte de nombreuses sources, dont des études scientifiques et médicales, les tendances en matière de dopage, et les renseignements obtenus des forces de l’ordre et d’entreprises pharmaceutiques."

Le processus annuel de révision de la Liste est dirigé par l’AMA. Pour qu’une substance ou une méthode soit ajoutée à la Liste, elle doit remplir deux des trois critères suivants :

1. Elle peut potentiellement améliorer ou améliore effectivement la performance sportive ;
2. Elle présente un risque avéré ou potentiel pour la santé du sportif ; ou
3. Elle est contraire à l’esprit sportif.

Les sportifs sont responsables des substances qu’ils ingèrent ou absorbent, et doivent avoir connaissance de l’ensemble des méthodes figurant dans la Liste. Les sportifs et leur entourage peuvent être tenus responsables en cas de violation d'une règle antidopage et faire l’objet de procédures disciplinaires. En conséquence, l’AMA publie la Liste avant son entrée en vigueur en vue de donner suffisamment de temps aux sportifs et à leur entourage pour se familiariser avec les modifications et prendre toutes les mesures requises afin de s’assurer de respecter les réglementations de l’AMA et de la FIFA.

Il est à noter que les sportifs. devant recourir pour des raisons médicales légitimes à une substance ou méthode interdite figurant sur la Liste peuvent y être autorisés s’ils remplissent les critères énoncés dans le Standard international pour l’autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (SIAUT). La procédure d’autorisation spéciale est largement acceptée par les sportifs, les médecins et les partenaires du mouvement antidopage partout dans le monde.

Pour en savoir plus sur les amendements à la liste 2018, veuillez consulter le résumé des principales modifications et notes explicatives 2019 de l’AMA.