Commission d'Éthique Indépendante

Chambre de Jugement

Communiqué de presse

Gouvernance

La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante sanctionne Enrique Sanz

A FIFA logo sits on the rooftop at the FIFA headquarters
© Getty Images

La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante a jugé M. Enrique Sanz – ancien secrétaire général de la Confédération d’Amérique du Nord, centrale et Caraïbes (Concacaf) – coupable de corruption, en violation du Code d’éthique de la FIFA.

La procédure d’instruction ouverte contre M. Sanz portait sur sa participation – entre 2012 et 2015 – à la négociation de pots-de-vin dans le cadre de plusieurs systèmes de corruption concernant des compétitions organisées par la FIFA, la Concacaf, l’Union Caribéenne de Football (CFU) et la Confédération Sud-Américaine de Football (CONMEBOL).

Dans sa décision, la chambre de jugement a établi que M. Sanz avait enfreint l’art. 27 (Corruption) de l’édition 2019 du Code d’éthique de la FIFA et a ainsi prononcé à son encontre une interdiction à vie d’exercer toute activité relative au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international. Il devra en outre s’acquitter d’une amende d’un montant de CHF 100 000.

La décision a été notifiée à M. Sanz le 1er octobre 2019, date à laquelle l’interdiction est entrée en vigueur.