Médical

Éducation et prise de conscience pour une meilleure santé mentale dans le football

Generic stadium rainbow.
  • Nous sommes le 10 octobre, Journée mondiale de la santé mentale
  • Les footballeurs rencontrent des défis particuliers en la matière
  • Dario Šimić et Emma Mitchell témoignent

Comme tous les sports d'équipe, le football s'avère extrêmement bénéfique au bien-être social et mental de milliards d'individus à travers le monde. Pour autant, les joueurs et autres acteurs du sport sont, eux aussi, susceptibles de souffrir de problèmes de santé mentale. La Journée mondiale de la santé mentale - le 10 octobre - permet de sensibiliser le public à cette question et à l'importance d'en parler ouvertement.

À cet égard, la FIFA souhaite mettre l'accent sur les défis particuliers rencontrés par les footballeurs, qui sont tellement focalisés sur les aspects physiques de leur métier, qu'ils en négligent souvent leur santé mentale. L'élite elle-même n'est pas épargnée, comme l'ancien international croate et FIFA Legend Dario Šimić peut en témoigner.

La réussite sportive ne garantit effectivement pas le bonheur. Emma Mitchell en a fait l'expérience. La défenseuse d'Arsenal et de l'Écosse estime qu'il faut accorder une place prioritaire à la santé mentale. "Avec le recul, je n'avais pas le moral. Je me sentais constamment compressée au niveau de la poitrine, et je n'avais pas idée de ce que j'avais. J'ai lâché, ce qui n'est normalement pas dans mon caractère..." confie-t-elle.

"Mais j'ai eu la chance d'être dans un club comme celui d'Arsenal, qui m'a aussitôt proposé un soutien psychologique et offert la possibilité de prendre du repos. Dès lors, j'ai beaucoup travaillé sur moi avec l'aide d'un psychologue. J'ai découvert d'où venaient ces sentiments et je les ai apprivoisés. Et la grosse pression que je ressentais au niveau du sternum a disparu" poursuit-elle.

Et de conclure : "C'est tellement important que tout joueur ou joueuse, qui en éprouve le besoin, puisse parler à un professionnel. Quand on évolue au plus haut niveau, la santé mentale est aussi importante que la condition physique."

Emma Mitchell in action for Arsenal.
© Getty Images

La FIFA pense que l'éducation joue un rôle clé dans la lutte contre ces problèmes. C'est pourquoi elle a consacré un module entier du Diplôme de la FIFA en médecine du football à ce sujet crucial. Disponible en ligne gratuitement, le cours traite de thèmes tels que le harcèlement et les abus, le suicide, la dépression et les troubles de l'alimentation, pour aider le personnel médical à identifier les symptômes et à apporter l'assistance nécessaire à leur équipe.

Les joueurs au mental fort forment des équipes au mental fort et ils sont mieux à même de fournir de solides réseaux de soutien. Si l'on aborde ouvertement les questions de santé mentale, de plus en plus de joueurs jouiront d'un meilleur équilibre, ce qui contribuera à rendre le sport plus sain.

Le Réseau médical de la FIFA permet à des cliniciens du monde entier d'échanger des idées sur la médecine du football.

Le Diplôme de la FIFA en médecine du football est un cours en ligne gratuit, conçu pour aider les cliniciens à diagnostiquer et à traiter les maladies et blessures courantes liées au football.

Articles recommandés