Fondation FIFA

McManaman, leçon d'humilité et message d’unité au Cambodge

Steve McManaman in Cambodia
  • Steve McManaman et sa fille ont rendu visite à une ONG au Cambodge
  • Indochina Starfish Foundation (ISF) est installée à Phnom Penh, la capitale
  • ISF bénéficie d’un financement du programme communautaire de la Fondation FIFA

Steve McManaman, FIFA Legend, s'est déplacé au Cambodge pour rencontrer les membres d’Indochina Starfish Foundation (ISF). Accompagné de sa fille Ella, 12 ans, l’ancien joueur de Liverpool, du Real Madrid et de l’Angleterre a côtoyé des enfants malvoyants ou atteints du VIH qui, grâce à la fondation, bénéficient d’un accès à l’enseignement, à la santé et au sport pour élever leur niveau de vie.

"Ma fille est assez grande pour comprendre ce qui passe et en tirer des leçons", explique McManaman au micro de FIFA.com. "C’est en partie pour ça que je lui ai demandé de venir avec moi. Je voulais lui montrer que la vie ne se résume pas à aller dans une belle école et à recevoir des cadeaux à Noël ou le jour de son anniversaire."

"Je crois qu’elle l'a compris en observant ces enfants malvoyants et aveugles qui courraient après un ballon au son d’une clochette ou ces enfants atteints du VIH qui pouvaient à peine de payer les chaussures et les tenues qu’ils portaient ou encore en voyant les endroits dans lesquels ils dormaient. J’ai fait en sorte qu’elle prenne des photos et des vidéos pour qu’elle les montrer à sa sœur et à son frère. Il faut qu’ils sachent ce qu’est le monde réel."

Briser le cycle de la pauvreté

Les enfants qu’ont rencontrés McManaman et sa fille pendant leur séjour ont été identifiés et aidés par l’ISF, un organisme qui compte au nombre des bénéficiaires du programme communautaire de la Fondation FIFA. À travers une multitude de programmes, la fondation tente de donner corps à son rêve "d’une société sans pauvreté et sans inégalité".

"En Angleterre, l’éducation est considérée comme un dû", poursuit McManaman. "Lorsqu’on est assez grand, on va à la crèche, puis à l’école primaire et peut-être même à l’université. Nous avons rencontré des enfants qui n’allaient pas du tout à l’école, qui se réveillaient le matin et qui étaient envoyés dans les rues dans le seul but de ramener quelque chose à leurs parents pour les aider à joindre les deux bouts."

Dans un pays où moins de cinq pour cent des enfants finissent le lycée, la pauvreté prive les jeunes de leur innocence, de leur éducation et surtout de compétences sociales essentielles, normalement acquises par le jeu et l’interaction avec d’autres enfants. Grâce à ses projets autour de l’éducation, du football et de la communauté, l’ISF aide les personnes les plus défavorisées à briser le cycle de la pauvreté.

Steve McManaman in Cambodia

Un message rassembleur

"Nous sommes allés à l’école de l’ISF et nous y avons rencontré des gens qui n’avaient rien. Pourtant, ils avaient fabriqué des cartes pour ma fille et moi. C’était très émouvant", raconte McManaman. "Je viens d’un milieu très populaire de Liverpool. Quand j’étais plus jeune, nous n’avions pas grand-chose, mais c’était sans commune mesure avec ce que j’ai pu voir ici. Il faut absolument apprendre à apprécier ce que l’on a."

La FIFA Legend a souhaité conclure son intervention sur un message rassembleur. "Le football nous unit tous. Peu importe qu’on soit riche ou pauvre, tout le monde peut entrer sur le terrain et taper dans le ballon. Nous sommes tous égaux. Ces enfants ne possèdent pratiquement rien et pourtant, en visitant leurs maisons, j’ai vu beaucoup de jeunes qui portaient des maillots de football. Ça en dit long sur la popularité de ce port. Si vous avez la possibilité d’aider quelqu’un, quelles que soient les circonstances, près de chez vous ou à l’autre bout du monde, ne la laissez pas passer."

Fondation FIFA

Lire également

Fondation FIFA

Explorer le sujet

Articles recommandés