Communiqué de presse

Fédération Internationale de Football Association

FIFA-Strasse 20 - P.O. Box - 8044 Zurich - Switzerland

Tel: +41-(0)43-222 7777

President

Le Président prononce un discours historique devant l'Union africaine

Ce 10 février 2019, le Président de la FIFA Gianni Infantino a prononcé un discours historique devant la 32ème Assemblée ordinaire de l'Union africaine à Addis-Abeba, en Éthiopie. Son discours devant l'Union africaine, composée de 55 pays et présidée par le Président de la République du Rwanda, Paul Kagamé, a suivi celui de Bill Gates, représentant la Fondation Bill et Melinda Gates. C'était la première fois qu'un Président de la FIFA prenait la parole devant l'Union.

S'adressant à l'Assemblée, Gianni Infantino a déclaré : "L'Afrique est un continent qui m'a toujours tenu à cœur. Je garde d'excellents souvenirs de la Coupe du Monde de la FIFA 1982 en Espagne, où le Cameroun avait posé de sérieux problèmes à la sélection de mon pays, l'Italie, et où l'Algérie avait battu l'Allemagne de l'Ouest avant que cette même équipe d'Allemagne de l'Ouest n'atteigne la finale contre l'Italie, qui a remporté la compétition. Les amateurs de football du monde entier étaient convaincus que les sélections africaines atteindraient bientôt le niveau des meilleures équipes européennes".

"Je suis au regret de dire que près de 40 ans plus tard, les équipes africaines n'ont pas été en mesure d'atteindre les derniers échelons d'une Coupe du Monde de la FIFA, malgré des performances impressionnantes lors des Coupes du Monde de la FIFA 2002 et 2010, et plus récemment lors de la Coupe du Monde de la FIFA en Russie" a-t-il ajouté. "Cette situation doit changer en raison de la grande passion de votre continent pour le football. Pour le dire le plus simplement possible : l'Afrique vit le football !"

Au cours de son discours, le Président de la FIFA a parlé de la Coupe du Monde de la FIFA 2026 et suscité la réaction enthousiaste de l'Assemblée lorsqu'il a évoqué l'augmentation du nombre d'équipes africaines – de 5 en 2018 à 9,5 en 2026 – amenées à participer à l'épreuve reine du football mondial.

Dans son discours, le Président Infantino a tenu à souligner l'importance pour le football de donner quelque chose en retour à l'Afrique : "Je pense que, de la même manière que l'Afrique donne beaucoup de passion et de choses positives au football, le football peut apporter quelque chose à l'Afrique et aider ses habitants dans des domaines essentiels comme la croissance économique, l'éducation, le paritarisme, l'intégration et la gouvernance du football".

Concernant le premier pilier, à savoir la croissance économique, le Président Infantino a évoqué l'importance du développement des infrastructures et la manière dont la FIFA développe également les infrastructures grâce aux recettes de la Coupe du Monde qui sont investies chaque année à hauteur de 110 millions USD dans de nouveaux terrains, tournois et équipements de football en Afrique.

À propos de l'éducation, Gianni Infantino a mis l'accent sur certaines caractéristiques clés de l'initiative Football for Schools de la FIFA : "Ce projet concerne les aptitudes à la vie quotidienne, pas le football. Nous sommes enthousiasmés par notre projet Football for Schools, qui fournira une excellente plateforme pour éduquer les enfants – grâce au football, car le football n'est pas seulement un sport mais aussi un mode de vie. La mise en œuvre des projets Football for Schools contribuera grandement à promouvoir les valeurs sociales et des modes de vie plus sûrs et meilleurs pour des millions d'enfants dans le monde. Je vous invite donc tous à nous soutenir dans cette entreprise et à faire partie de cette culture du changement."

Infantino a ensuite parlé de la capacité du football à contribuer à l'égalité et à l'émancipation des personnes, en particulier des filles et des femmes : "L'égalité entre les sexes est une question que nous devons prendre au sérieux et je suis certain que vous allez tous soutenir les trois équipes africaines qui participeront à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, l'été prochain en France. Au sein de la nouvelle FIFA, nous sommes déterminés à changer et notre propre Secrétaire Générale, Fatma Samoura, a été la première femme à assumer ce rôle en 2016, la première femme à occuper ce poste en 112 ans d'histoire de la FIFA. Elle est un brillant exemple des capacités et des compétences de l'Afrique."

Au sujet du cinquième pilier, l'intégration, Infantino a évoqué le thème de l'Union africaine pour 2019, à savoir l'intégration des réfugiés, soulignant au passage le rôle du football en tant que langue universelle et unificatrice, rassemblant des gens du monde entier qui partagent et apprécient le même sport.

Gianni Infantino a ensuite affirmé qu'il était convaincu qu'en unissant leurs forces, l'Union africaine et la FIFA pourraient renforcer encore davantage le football en Afrique grâce à un partenariat qui concentrerait l'expertise, les ressources et les réseaux des deux organisations sur Football for Schools. Cela permettrait également aux deux parties de travailler ensemble sur des questions telles que la corruption et les matches truqués.

Le Président de la FIFA ainsi affirmé : "Nous ne pouvons pas nous permettre que notre beau jeu soit empoisonné par la corruption. Nous avons pour mission de protéger l'intégrité de notre sport et la FIFA réitère sa volonté de travailler avec vous tous pour éradiquer la corruption dans le football africain. En nous associant à l'Union africaine, nous aurions également la possibilité de partager notre expertise sur des questions telles que la construction et la sécurité des stades en Afrique, en veillant à ce que les stades soient construits et équipés conformément aux meilleures pratiques, en assurant la sécurité des sites et des supporters participant aux compétitions sportives".

En conclusion de son discours historique, Gianni Infantino a souligné l'énorme potentiel que l'Afrique a devant elle et sa conviction qu'en travaillant main dans la main, la FIFA et l'Union africaine peuvent apporter des changements réels et positifs et construire un avenir durable pour les générations à venir..

Articles recommandés