Communiqué de presse

Fédération Internationale de Football Association

FIFA-Strasse 20 - P.O. Box - 8044 Zurich - Switzerland

Tel: +41-(0)43-222 7777

Conseil de la FIFA

Le Qatar hôte des Coupes du Monde des Clubs 2019 et 2020

The FIFA logo
© Getty Images
  • Ces deux compétitions feront office de tests en vue de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™
  • L’administration de la FIFA recommandera des hôtes potentiels pour l’édition 2021 - au format remanié - lors de la prochaine séance du Conseil
  • Des amendements à la réglementation renforcent la tolérance zéro vis-à-vis de toute forme de discrimination et des abus sexuels

À quelques heures du 69ème Congrès de la FIFA et de l’ouverture de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™, le Conseil de la FIFA s’est réuni le 3 juin à Paris à l’occasion de sa séance n°10.

Après l’approbation d’une Coupe du Monde des Clubs de la FIFA remaniée à 24 équipes - dont l’édition pilote aura lieu en 2021 -, l’organe stratégique et décisionnel de la FIFA a décidé de confier au Qatar l’organisation des deux prochaines éditions de la compétition dans son format actuel (2019 et 2020).

Ces deux rendez-vous à sept équipes devraient servir de répétition générale en vue de la Coupe du Monde de la FIFA 2022™, d’autant que la période de leur organisation - généralement début décembre - correspond à celle de la prochaine édition de la compétition phare de la FIFA. Ces événements tests se dérouleront par conséquent dans des conditions climatiques similaires.

En ce qui concerne l’édition élargie de 2021, l’administration de la FIFA analysera et contactera de manière proactive des hôtes potentiels avant de soumettre une recommandation lors de la prochaine séance du Conseil, qui aura lieu à Shanghai (RP Chine), les 23 et 24 octobre prochains.

Les autres principales décisions prises par le Conseil lors de cette séance n°10 sont les suivantes :

  • Décision de lever la suspension de la Fédération Sierra-Léonaise de Football (SLFA) avec effet immédiat après que la Haute Cour de Sierra Leone a acquitté de toute charge la présidente et le secrétaire général de la SLFA le 27 mai, ce qui a permis à la direction reconnue de reprendre le plein contrôle de la fédération.
  • Sur proposition du vice-président doyen de la FIFA, le cheikh Salman bin Ebrahim Al Khalifa, le Conseil a décidé à l’unanimité de soumettre au Congrès une proposition visant à amender les Statuts de la FIFA. Cette nouvelle disposition statutaire, qui est déjà très régulièrement appliquée par les confédérations (notamment au sein de l’AFC, de la CAF, de la Concacaf et de l’UEFA), permettrait au Congrès de décider d’élire le Président par acclamation lorsqu’il n’y a qu’un candidat en lice.
  • Amendement à la réglementation de la FIFA

Les membres du Conseil ont approuvé plusieurs amendements à trois codes et règlements de la FIFA, à savoir :

- Code d’éthique de la FIFA

  • Amendements à certaines parties du code, dont la réinsertion du mot « corruption » à l’art. 27 dans la version anglaise, bien que ce thème ait déjà été couvert par l’article en question (« Bribery »)
  • Ajout de l’exploitation et des abus sexuels dans les infractions graves
  • Les amendements entreront en vigueur au 1er août 2019

- Code disciplinaire de la FIFA

  • Ajout d’une politique de tolérance zéro vis-à-vis de toute forme de discrimination, avec la possibilité de déclarer un match perdu par forfait à la suite de l’application de la « procédure à trois étapes »
  • La Commission de Discipline de la FIFA sera l’unique organe juridictionnel chargé des activités liées à la manipulation de matches
  • Transparence : la FIFA garantira la tenue d’audiences publiques pour les cas de dopage et de manipulation de matches, et publiera l’ensemble des décisions rendues
  • Le Code disciplinaire amendé entrera en vigueur au 15 juillet 2019

- Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs de la FIFA

  • Approbation d’amendements suivant les principes convenus par la Commission des Acteurs du Football de la FIFA et approuvés par le Conseil dans le cadre de la première série de réformes du système des transferts
  • La mise en œuvre de ces amendements établira le cadre nécessaire pour poser les fondements techniques d’une base de données électronique exhaustive permettant de retracer l’historique de chaque joueur
  • Augmentation de la limite haute de la valeur des litiges pouvant être soumis au juge la Chambre de Résolution des Litiges de la FIFA afin de permettre le traitement d’un plus grand nombre de cas par le juge de ladite chambre
  • Les dispositions révisées entreront en vigueur au 1er octobre 2019 et leur mise en œuvre sera obligatoire à compter du 1er juillet 2020