La FIFA

Plus de 150 experts réunis à Zurich pour la deuxième Semaine des innovations technologiques du football

Second Football Technology & Innovation Event Week gathers experts in Zurich

"Après le match, c’est avant le match." Cette maxime rendue célèbre par Sepp Herberger, sélectionneur vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA 1954 avec l’Allemagne, vaut bien sûr toujours pour les entraîneurs et les joueurs. Elle s’applique désormais aussi aux créateurs et gestionnaires des outils technologiques qui sont devenus partie intégrante du quotidien du football.

Dans le but d’évoquer les derniers développements en la matière et de faciliter le partage d’idées, le département Innovations technologiques du football de la FIFA a réuni plus de 150 experts du monde entier à l’occasion de la deuxième édition de la Semaine annuelle des innovations technologiques du football.

Du 8 au 10 octobre derniers, les participants se sont ainsi retrouvés au siège de la FIFA, à Zurich, pour trois séminaires qui contribueront au développement futur des normes et technologies du ballon rond aux quatre coins de la planète. Les discussions étaient axées sur les trois sujets suivants :

  • mise à jour sur les normes internationales actuelles relatives aux produits et technologies footballistiques ;
  • amélioration des produits et technologies footballistiques actuels ;
  • amélioration de l’accès aux produits et technologies footballistiques aux différents niveaux de la discipline.

Le premier jour, les fournisseurs et fabricants de technologies issus de différents secteurs de l’industrie du football se sont penchés sur de nouveaux programmes Qualité tels que l’assistance vidéo à l’arbitrage, la ligne de hors-jeu virtuelle et les surfaces de jeu du futsal. Le lendemain, des représentants d’instituts de recherche universitaire et appliquée ont examiné l’impact de certains projets de recherche sur les nouvelles normes internationales et réfléchi à l’amélioration de l’expérience sur le terrain.

Enfin, la dernière journée a vu les parties prenantes du football aborder l’influence des technologies – en particulier sur le nouvel écosystème de données –, mais aussi débattre du défi représenté par le traitement des données des joueurs conformément au Règlement général sur la protection des données (RGPD) et des prochaines étapes du développement de l’assistance vidéo.

Johannes Holzmüller, chef du département Innovations technologiques du football, s’est montré particulièrement satisfait des résultats obtenus lors des séminaires ainsi que du transfert de connaissances qui a pu s’opérer : "Pour le développement futur des produits et technologies footballistiques, il est essentiel de prendre en compte les besoins des différents acteurs et de proposer une plateforme d’échange des expériences et des idées à cet égard."