Fondation FIFA

Spirit of Soccer, démineur en Irak

Spirit of Soccer Iraq (1)
  • _Spirit of Soccer _utilise le football pour sensibiliser aux mines terrestres en Irak
  • Avec le soutien de la Fondation FIFA, l'organisation aide plus de 300 000 enfants
  • FIFA.com donne la parole à deux éducateurs

Secoué par des guerres qui ont dévasté le pays, l'Irak a vécu maints événements tragiques au cours des vingt dernières années. Outre la peur et l'horreur, les civils ont fréquemment été victimes de mines terrestres et de bombes non explosées, dont des millions pourraient toujours être enfouies d'après plusieurs organisations de déminage.

L'une de ces organisations, Spirit of Soccer, s'emploie depuis 2009 à sensibiliser aux dangers représentés par les mines terrestres en Irak, où ses programmes aident plus de 300 000 enfants par le biais du football.

Avec le soutien de la Fondation FIFA, plus de 50 éducateurs irakiens aux risques des mines affiliés à Spirit of Soccer se rendent dans les écoles et les communautés pour former la jeune génération au football et donner des conférences sur les dangers des mines terrestres.

"Nous sensibilisons les enfants aux risques des mines terrestres grâce à des programmes de football simples, explique l'éducateur Saif Faisal à FIFA.com. Après avoir transmis ces messages aux enfants, nous leur demandons de les diffuser auprès de leurs parents et de leurs proches."

Saif travaille avec _Spirit of Soccer _depuis 2011. "J'ai bénéficié d'un important soutien de la part de l'organisation, poursuit-il. J'ai suivi le premier stage de formation en Jordanie en 2013 et j'ai obtenu un diplôme de catégorie C de la Confédération asiatique de football. J'ai ensuite passé le diplôme de catégorie B l'an dernier, à la fin d'un stage organisé par la Fédération irakienne de football."

Le travail de Saif ne se limite pas à la sensibilisation des enfants. "Au-delà des compétitions de football, nous avons organisé des séances de formation destinées à de jeunes éducateurs à Kut, Ramadi, Samawa et dans de nombreuses autres villes du pays. L'objectif était de créer un réseau de bénévoles capables de véhiculer les messages de sensibilisation à travers le football, et donc de sauver des vies."

La collègue de Saif, Surur Abdulkarim, se consacre à la sensibilisation aux mines terrestres avec d'autant plus de ferveur qu'elle a perdu sa sœur pendant la guerre à Mossoul. Infirmière de profession, elle a découvert Spirit of Soccer par le biais de ses activités de bénévolat dans sa ville.

"Je collabore avec l'organisation depuis environ un an, commente-t-elle. Ce travail a transformé ma vie. J'aime le football maintenant et je me suis inscrite à de nombreux stages de formation. En plus de l'amour du football, je m'intéresse davantage aux actions humanitaires à présent, grâce aux efforts de l'organisation. Travailler avec Spirit of Soccer m'a donné la possibilité de participer à des événements liés au football. Je vais ainsi accompagner des enfants blessés de guerre en France pour prendre part au Festival 19 qui se tiendra pendant la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™."

Explorer le sujet