Développement

Vanuatu se soucie de sa jeunesse

Séminaire Com-Unity - Les enfants ont passés une belle matinée de Football
© FIFA.com

Vanuatu. Un nom qui sonne comme un paradis fait de sable blanc et de palmiers. Dans cet archipel du bout du monde, composé de 81 îles à 540 kilomètres au Nord-Est de la Nouvelle-Calédonie, le football est roi, là-aussi. Cette république de quelques 200 000 âmes a reçu pendant quatre jours, du 6 au 9 avril, des instructeurs FIFA pour un séminaire porté sur le football des jeunes.

Ce séminaire Com-Unity avait pour objectif de donner quelques clefs aux acteurs du football local pour accentuer le développement du football chez les jeunes dans ce pays. Tous les membres de la VFF (Vanuatu Football Federation), mais aussi des membres du gouvernement local, des journalistes, des entrepreneurs, des ONG, ainsi que différents amis de la famille du football étaient présents.

Côté animateurs, Glenn Turner, responsable du développement pour la FIFA en Océanie, était aux commandes, assisté par Patrick Jacquemet. De plus, le Canadien Chris Collie a présenté les aspects Marketing tandis qu’Olivier Huc, de Tahiti, prenait en charge le volet "Communication". "Ce séminaire a pu rapprocher tous les acteurs qui composent la société du Vanuatu : représentants du gouvernement, Associations non gouvernementales, partenaires et sponsors, medias et bien sûr toute la famille du football", se réjouissait Jacquemet, Instructeur FIFA et Directeur Technique de la Confédération Océanienne de Football (OFC).

Les 80 participants ont alterné présentations et travail en groupe afin d’analyser, modifier et améliorer les actions mises en place. De nombreuses idées pour poursuivre le travail de développement à l’attention des plus petits sont sorties des discussions. "Ces trois jours ont servi d’échange et permis aux personnes de se rapprocher et de mieux se comprendre, autour d’un thème principal : les jeunes. Je pense que tout le monde était d’accord pour dire que le football est un outil formidable pour rassembler et éduquer la jeunesse", continuait Jacquemet.

Au terme des trois jours d’échanges, il était temps de se rendre sur le terrain. Une matinée sportive au centre technique de la VFF à Port Vila, émanation du Projet Goal I qui date de 2001, avait été organisée. Plus d’une centaine d’enfants de l’île étaient présents. Patrick Jacquemet a mis en place huit plateaux où les matches, exercices techniques et jeux d’éveil se sont enchaînés. Cette opération, une première au Vanuatu, a été animée par les éducateurs locaux.

"Comme tous les enfants du monde, ces jeunes ont besoin d’activités et d’éducateurs pour les encadrer et leur permettre de se réaliser. Quand vous avez 110 enfants, de 6 à 12 ans, dont 40 sont des jeunes filles, encadrés par les éducateurs de la VFF, aidés par des bénévoles ou des joueurs de la sélection nationale, vous vous dites que le potentiel est là. Et que notre rôle comme représentants de la FIFA ou de l’OFC est de continuer à les soutenir, grâce à la formation de cadres, d’aides en matériel, etc.", concluait le Directeur technique de l’OFC.

Explorer le sujet

Articles recommandés