1981
Loi III - Nombre de joueurs
Un joueur remplacé ne peut plus prendre part au jeu. Tout remplaçant est soumis à l'autorité et aux décisions de l'arbitre, qu'il soit appelé à jouer ou non.

Sanction : Si un remplaçant entre sur le terrain sans l'accord de l'arbitre, le jeu doit être arrêté. Le remplaçant doit être averti et contraint à quitter le terrain, voire exclu en fonction des circonstances. Le jeu reprend par une balle à terre à l'endroit où se trouvait le ballon au moment de l'arrêt de jeu

Loi XII - Fautes et comportement antisportif
Un joueur doit être exclu du terrain si l'arbitre considère qu'il :
* s'est rendu coupable d'un acte de brutalité ou d'une faute grossière
* tient des propos inconvenants ou grossiers
* persiste dans cette mauvaise conduite après avoir été averti

1982
Loi VI - Juges de touche
Les juges de touches doivent intervenir pour signaler :
* que le ballon est sorti de l'aire de jeu
* quelle équipe bénéficie d'un corner, d'un coup de pied de but ou d'une touche
* qu'un remplacement est demandé

Loi XII - Fautes et comportement antisportif
Introduction de la Règle des quatre pas :
... à partir du moment où il (le gardien) contrôle le ballon, il effectue plus de quatre pas sans le relâcher ou, l'a relâché, le touche à nouveau avant qu'il ait été touché ou joué par un autre joueur...

1983
Loi XII - Fautes et comportement antisportif
Modification de la Règle des quatre pas :
... à partir du moment où il (le gardien) contrôle le ballon, il effectue plus de quatre pas, dans quelque direction que ce soit, en tenant le ballon, en le faisant rebondir ou en l'envoyant en l'air et en le récupérant, sans le remettre en jeu, ou, ayant remis le ballon en jeu avant, pendant ou après les quatre pas, le touche de nouveau avec ses mains avant qu'il n'ait été touché ou joué par un autre joueur...

1984
Loi VIII - Coup d'envoi et reprise du jeu
Balle à terre dans la surface de but : sur la ligne de la surface de but qui est parallèle à la ligne de but, au point le plus proche de l'endroit où se trouvait le ballon au moment de l'arrêt du jeu.

Loi XIII - Coup franc
Un coup franc indirect accordé à l'équipe attaquante dans la surface de but de l'équipe adverse doit être exécuté de la ligne de la surface de but qui est parallèle à la ligne de but, et ce au point le plus proche de l'endroit où a été commise l'infraction.

1985
Dans plusieurs Lois : disposition relative aux balles à terre dans la surface de but (cf. 1984) également étendue dans un souci de cohérence.

Loi XII - Fautes et comportement antisportif
Modification de la Règle des quatre pas :
... à partir du moment où il (le gardien) contrôle le ballon, il effectue plus de quatre pas, dans quelque direction que ce soit, en tenant le ballon, en le faisant rebondir ou en l'envoyant en l'air et en le récupérant, sans le remettre en jeu, ou, ayant remis le ballon en jeu avant, pendant ou après les quatre pas, le touche de nouveau avec ses mains avant qu'il n'ait été touché ou joué par un autre joueur de la même équipe à l'extérieur de la surface de réparation ou par un joueur de l'équipe adverse à l'extérieur comme à l'intérieur de la surface de réparation.

1986
Loi III - Nombre de joueurs
Le remplacement est terminé lorsque le remplaçant pénètre sur le terrain, devenant à cet instant un joueur tandis que celui à qui il se substitue cesse de faire partie des joueurs.

Loi XIV - Coup de pied de réparation (penalty)
Le joueur tirant le penalty doit être clairement identifié.

1987
Loi VII - Durée du match (contre le gaspillage de temps)
Il convient de tenir compte pour chaque période des pertes de temps occasionnées par les remplacements, l'évacuation des blessés, le gaspillage de temps et d'autres facteurs, le total retenu étant à la discrétion de l'arbitre.

Loi XIV - Coup de pied de réparation (penalty)
Un but peut être marqué directement sur penalty. Qu'un penalty soit tiré durant le temps réglementaire ou qu'il faille accorder un temps supplémentaire au terme de la première période ou à la fin du match pour le tirer ou le retirer, le but ne doit pas être annulé si, avant de passer entre les montants et sous la barre transversale, le ballon touche l'un des montants ou les deux et/ou la barre transversale et/ou le gardien, dans la mesure toutefois où aucune irrégularité ne survient.
(le Board prend en outre plusieurs décisions relatives aux cas d'empiétements)

Loi XV - Remise en touche
Décision : Une remise en touche exécutée d'un point autre que l'endroit où le ballon est sorti en touche doit être considérée comme non valable.

1988
Loi I - Décision :
Les montants et la barre transversale doivent être de couleur blanche.

Loi III - Nombre de joueurs :
Des remplacements peuvent être effectués dans le cadre des règles de toute compétition officielle sous la juridiction de la FIFA, des Confédérations, des Fédérations nationales, ...
...une équipe n'a pas le droit d'utiliser plus de deux remplaçants choisis parmi plus de cinq...

1989
Loi IV - Équipement des joueurs
(Codification d'une pratique) Les joueurs doivent être équipés de chaussures en conformité avec les normes suivantes : ... et des décisions pertinentes.

1990
Loi IV - Équipement des joueurs (introduction des protège-tibias)
L'équipement obligatoire de base d'un joueur se compose d'un maillot ou chemisette, d'un short, de bas, de protège-tibias et de chaussures (à quoi s'ajoutent certaines précisions pertinentes relatives aux protège-tibias).

Loi XI - Hors-jeu (joueurs à la même hauteur)
Un joueur est en position de hors-jeu ..., à moins
* b) qu'il ne soit pas plus proche de la ligne de but adverse qu'au moins deux de ses adversaires
* ...3. b) qu'il ne reçoive le ballon directement sur un coup de pied de but, un corner ou une remise en touche.

Décision : Un joueur qui se trouve à hauteur de l'avant-dernier défenseur ou des deux derniers défenseurs n'est pas en position de hors-jeu.

Loi XII - Fautes et comportement antisportif
Instruction obligatoire de l'IFAB ("faute professionnelle")
Si l'on considère qu'un joueur prenant la direction des buts adverses avec une incontestable chance de marquer est gêné intentionnellement et physiquement par des moyens irréguliers (c'est-à-dire par une infraction passible d'un coup franc ou d'un penalty) qui privent l'équipe attaquante de l'opportunité évoquée, le joueur fautif doit être exclu pour faute grossière conformément à la Loi XII (n).