• Après sa défaite contre le Brésil en ouverture, Tahiti s'est relancé dans le Groupe D en battant le Japon
  • Auteur d'un triplé, Takuya Akaguma a fait douter les Océaniens
  • Le Japon a rendez-vous avec le Brésil le 2 mai prochain, tandis que Tahiti jouera la Pologne

Finaliste en 2015, Tahiti se devait de battre les Japonais ce dimanche 30 avril et confirmer ainsi son statut de grande nation du Beach Soccer après sa correction contre le Brésil en ouverture. Après l'ouverture du score signée Tearii Labaste, les Tahitiens ont géré leur avantage dans un duel tendu défensivement avant que le match ne s'emballe en troisième période, avec un Takuya Akaguma déchaîné et auteur d'un triplé. Le Japonais a égalisé à 3:3 en fin de rencontre avant que que Tahiti ne soit finalement sauvé par le but victorieux de Raimana Li Fung Kuee.

STATISTIQUES DU MATCH

Le saviez-vous ? 
Raimana Li Fung Kuee était capitaine aujourd'hui en l'absence de Naea Bennett. Il dispute aux Bahamas sa quatrième Coupe du Monde de Beach Soccer consécutive et le but de la victoire contre les Nippons lui permet de totaliser 17 buts en 16 rencontres.