Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

2 novembre - 12 novembre

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2006

L'Argentine réussit la passe de trois (3:1)

Ce lundi 6 novembre, la sélection argentine a confirmé son excellente forme en s'imposant 3:1 face à l'Italie. Avec neuf points sur neuf possibles, les Sud-américains finissent en tête du Groupe D. Les Italiens, de leur côté, s'apprêtent à quitter cette Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA sans avoir inscrit le moindre point.

"Nous avons atteint notre premier objectif, qui était de nous qualifier pour les quarts. Maintenant, nous partons à l'assaut du second, à savoir terminer parmi les quatre premiers du tournoi. Je n'ai pas été surpris par le niveau de l'Italie aujourd'hui. Ce qui me surprend, c'est son élimination. J'avais vu les Italiens au Portugal. Ils m'avaient fait forte impression", a déclaré Francisco Petrasso lors de la conférence d'après-match.

Les deux équipes étant fixées sur leur sort depuis samedi, cet Argentine-Italie ne s'annonçait pas comme le choc auquel on s'attendait avant le tournoi. "Je vais avoir du mal à motiver mes joueurs pour le dernier match", avait affirmé sans détour Massimo Agostini. Propos confirmés sur le terrain dès la première minute de jeu, quand Federico Andrade ouvre le score d'une jolie tête plongeante.

Pourtant, Roberto Pasquali et Gianni Fruzzetti essaient tant bien que mal de montrer l'exemple. Mais il n'y a rien à faire. La victoire entraînant la victoire, les Argentins déroulent. Andrade, encore lui, profite d'un beau mouvement collectif pour conclure à bout portant (2:0).

"Ils nous ont laissé jouer. On voyait bien qu'ils n'y étaient pas. Cela nous a donné confiance. Les buts ? Peu importe qui les marque, du moment que l'équipe gagne", a confié l'auteur du doublé après le coup de sifflet final.

Le troisième tiers-temps a été pratiquement de trop. Rien à signaler, si ce n'est une frappe de Pasquali sur le poteau gauche de Marcelo Salgueiro et un nouveau but argentin, par le biais de Santiago López Hilaire. Le défenseur albiceleste confirme ainsi sa réputation de canonnier acquise lors des éliminatoires sud-américaines.

La réduction du score par Paolo Palmacci ne réduira pas d'un iota l'énorme déception de Massimo Agostini. "Trois matches, trois défaites. La seule explication, c'est que nous avons mal joué et que nous n'étions pas dans le coup. En tant qu'entraîneur, je suis le principal responsable. Mais à partir de demain, je recommence à zéro. Je vais commencer par changer pas mal de joueurs et tout faire pour améliorer la situation", a conclu le stratège italien.

Arbitres : Antonio Buaiz (BRE), Renato De Carlos (BRE), Carlos Frazão (POR)

Explorer le sujet