Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

2 novembre - 12 novembre

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2006

Le Brésil frappe encore plus fort (10:2)

Lorsqu'au bout de deux minutes de jeu, Benjamín donne le tournis à Kazuo Ogawa, avant de concrétiser tranquillement malgré l'opposition de deux défenseurs, tout Copacabana se dit qu'il va assister à une séance d'entraînement. A juste titre. Dans cette répétition de la "petite finale" de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2005, le Brésil s'est imposé 10:2 face au Japon. Il faudrait maintenant un concours de circonstances plus qu'improbable pour empêcher les locaux d'accéder en quarts de finale.

Les hommes d'Alex Soares ont débuté la présente édition du tournoi mondial avec une dette envers leurs supporters, en raison de leur défaite en demi-finale de la précédente édition de l'épreuve. Cette soif de victoire a pris la forme d'une promenade de santé face aux Japonais, qui accusaient déjà un retard de quatre buts (5:1) à la fin du premier tiers-temps.

"Nous sommes très heureux, parce que nous avons le sentiment d'avoir fait les choses correctement. Mais nous nous astreignons à prendre les matches les uns après les autres. Le prochain sera contre les Etats-Unis. Nous commettrions une erreur en nous croyant déjà en quarts de finale", a déclaré Bruno, auteur de trois buts en fin de première période.

Ensuite, l'entraîneur sud-américain commence à faire tourner ses joueurs. Exit Bruno, auteur de trois buts, ainsi que l'artiste Junior Negão. Mais cela ne change rien à la domination brésilienne, dont la concrétisation est désormais assurée par Benjamín. Derrière, c'est du solide aussi, le gardien Pierre repoussant comme un automate les tentatives des joueurs d'Hiroyuki Torikai.

Dans le dernier tiers-temps, loin de lever le pied, la Seleção continue sur le même rythme. Frappes, ciseaux, retournés acrobatiques, les supporters cariocas assistent à un match de football exhibition. Quant aux Japonais, et c'est tout à leur crédit, ils sont tombés la tête haute, sans jamais céder à l'énervement. Dans cette troisième période, les réalisations brésiliennes sont l'œuvre de Bueno et de Benjamín. Côté nippon, le deuxième et dernier but est inscrit par Tomota Uehara.

A l'issue de la rencontre, Alex Soares avait du mal à dissimuler sa fierté : "Aujourd'hui, il n'a manqué que le soleil pour que la fête soit complète. Cela dit, je crois que mon équipe l'a bien remplacé. Nous avons bien fait notre travail et nous allons essayer de répéter la même performance face aux Etats-Unis. Le fait que nous soyons quasiment qualifiés ne doit pas nous influencer".

Dans le vestiaire adverse, Hiroyuki Torikai n'était pas surpris outre mesure par cette défaite : "Nous connaissions la qualité du Brésil. C'est pourquoi il était très important d'être solide derrière. Malheureusement, la qualité technique des Brésiliens a anéanti tous nos efforts, même en défense. J'ajouterais à cela que nous n'avons pas été efficaces en contre-attaque. Nous devons gagner le prochain match pour nous qualifier, car notre objectif reste toujours de faire mieux qu'en 2005".

Arbitres : José Luis Da Rosa (URU), Michele Conti (ITA), Vincenzo Cascone (ITA)

Explorer le sujet