Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

2 novembre - 12 novembre

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2006

Cette fois, le Brésil y est (7:4)

En ce samedi 11 novembre, le Brésil s'est guéri... Ecartés de la finale de l'édition 2005, les Auriverdes n'avaient toujours pas refermé la plaie, on le sentait bien. L'équipe d'Alexandre Soares a eu raison de ses fantômes et assuré sa présence pour la finale de demain, face à l'Uruguay.

Mais tout n'a pas été facile pour les locaux, la faute à l'excellent niveau de Madjer, surtout en première période. Meilleur joueur et buteur de l'édition 2005, l'attaquant a pesé de toute sa classe sur le début de match en inscrivant trois buts. Le premier, claqué au bout de 31 secondes, a d'ailleurs bien refroidi les milliers de torcedores venus remplir le stade.

En face, leurs chouchous faisaient preuve de nervosité et de fragilité en défense, défauts déjà constatés lors de leur dernier match de poule face aux Etats-Unis. Au moment du repos, le score de 2:4 en faveur des hommes de Zé Miguel n'était donc que justice. "Nous avons parfaitement joué au début : nous avions le ballon, nous avons mis nos occasions au fond et nous avons été nettement supérieurs dans le jeu. Malheureusement, nous n'avons pas maintenu le même niveau pendant le reste de la rencontre", déplorait le stratège lusitanien.

Nous ne connaîtrons peut-être jamais la teneur du discours de Soares à l'entracte. En tout cas, il a été reçu cinq sur cinq par ses joueurs. A son retour sur le terrain, le Brésil a en effet complètement changé d'attitude, notamment en termes d'agressivité. Benjamín a commencé à augmenter son influence sur le jeu, Bruno a enfin apporté la présence à laquelle il nous a habitués et Sidney s'est avéré être une solution intéressante. Cette métamorphose s'est naturellement traduite au tableau d'affichage : 5:4 pour la Seleçao.

"On avait besoin de se rassurer un peu car les choses étaient en train de devenir compliquées. On a mis du cœur, on a montré qu'on était bien unis et capables de se sortir des situations difficiles. On a eu la chance de réussir. On a prouvé notre force et notre capacité à aller chercher le titre", a déclaré Sidney après la victoire.

Des propos qui sonnent juste car au troisième tiers-temps, les Brésiliens ont accentué leur avance. Alors que Madjer se retrouvait trop isolé du reste de son équipe, Benjamín faisait jouer toute la sienne à grand renfort de mignardises techniques. Devant des tribunes en folie, les locaux ont assuré le spectacle et fait étalage de toute leur classe pour clôturer le score sur deux buts de Bruno et Sidney.

C'est désormais une finale face à l'Uruguay qui se profile à l'horizon. Il y a 56 ans au stade Maracana, le Brésil s'était incliné face à l'Uruguay en finale de la Coupe du Monde de la FIFA qu'il organisait. Assistera-t-on à un Maracanazo sur sable ? Réponse de Burú : "Il n'y aura pas de 'Copacabanazo'. On ne veut pas voir l'histoire se répéter alors on va jouer le meilleur match de notre vie. On n'a qu'une chose en tête : le titre".

Arbitres : Christian Hauben (BEL), Vincenzo Cascone (ITA), Thomasz Grzelinski (POL)

Explorer le sujet