Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

2 novembre - 12 novembre

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2006

La France confirme (8:1)

Cela ne fait plus le moindre doute, la France fait bel et bien toujours partie des toutes meilleures équipes de beach soccer de la planète. Sans déployer tous leurs talents, les champions du monde en titre ont étrillé le Canada ce dimanche 5 novembre et se sont ainsi qualifiés pour les quarts de finale de la compétition.

''Ce sont les champions du monde en titre et ils avaient battu si facilement l'Espagne dès leur premier match que nous ne nous faisions que très peu d'illusions, nous a avoué Rosario Ongaro, le sélectionneur canadien. Nous leur avons rendu le match difficile mais le score reflète l'écart qu'il y a encore entre nos deux équipes. Nous avons payé très cher toutes nos erreurs.''

La France savait à quoi s'attendre dès les deux premières minutes de cette partie. Par trois fois Jean-Marie Aubry dut s'employer pour sauver les siens. Mais petit à petit la différence entre les deux équipes se fit sentir. Au petit lob de Stéphane François répondit la barre transversale canadienne. Mais dans les instants qui suivirent, Laurent Castro trouva l'ouverture d'une frappe à mi-distance (1:0).

En offrant du temps de jeu à Sébastien Pérez en défense, Eric Cantona demandait à se joueur de casser un peu le rythme endiablé de ce premier tiers-temps. Les frappes tricolores étaient dès lors plus lointaines, mais tout aussi dangereuses.

Tant est si bien qu'à la fin d'une seconde période jouée sur un faux rythme - beaucoup de remplacements obligent - la France avait déjà fait le break (4:0).

Avec une telle avance, Cantona pouvait se permettre de gérer la fin de match. Sans même les grands acteurs de la victoire face à l'Espagne - Didier Samoun et Marc Libbra - les Bleus conservaient toute leur force de frappe. Ce match permettait notamment de mettre en lumière tout le talent du petit milieu réunionnais Jérémy Basquaise (triplé aujourd'hui).

''Je n'ai pas à être mis en avant plus qu'un autre. C'est la victoire de tout un groupe, celle du système mis en place par le coach. Face à une équipe très physique, il a privilégié la vitesse et la technique. Je suis en tout cas très heureux pour mon île et passe un coucou à tous les Réunionais.''

Arbitres : Renato De Carlos (BRA), Zondo Thabani (RSA), Joao Duarte (BRA)

Explorer le sujet