Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

2 novembre - 12 novembre

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2006

La France rejoint les quarts

LE FILM DE LA JOURNEE - Oubliés le début de saison douloureux et la qualification pour Rio de Janeiro 2006 arrachée de justesse. Les hommes d'Eric Cantona défendront jusqu'au bout leur titre mondial acquis l'an dernier. Et au vu du niveau de jeu qu'ils affichent pour le moment, il sera très difficile de les battre.

Mais les hôtes brésiliens seront sans aucun doute l'un des candidats les plus sérieux dans cette quête. Encore une fois impressionnants face au Japon, les Auriverdes semblent bien au-dessus de bon nombre d'autres équipes. Pourtant, le scénario du Groupe A ne leur permet pas se considérer déjà comme un quart de finaliste. Mais à l'instar de l'Espagne dans le Groupe B, un succès lors du dernier match et la route serait définitivement tracée. Du côté des Etats-Unis, du Japon et de la Pologne, on s'attend déjà à sortir la calculatrice.

*France 8:1 Canada : des *Bleus à l'économie *''Au vu du score, la victoire peut vous sembler facile. Mais nous nous sommes facilité la tâche. Le Canada est une très bonne équipe mais nous étions prêts à prendre ce match très au sérieux. En restant concentrés, nous avons évité le piège.'' Au coup de sifflet final, Eric Cantona, le sélectionneur français, n'avait rien perdu de son flegme habituel. Même si son équipe a une nouvelle fois démontré tout son talent, n'attendez pas de lui la moindre effusion de joie. Pourtant cette fois, les *Bleus ont non seulement gagné et se sont qualifiés pour les quarts de finale - à la première place de leur groupe -, mais ils ont également montré qu'ils avaient encore de la réserve. De quoi en inquiéter plus d'un. Pour le Canada, le dernier rendez-vous face à l'Espagne sera décisif.

*Brésil 10:2 Japon : une jolie symphonie *Qui pourra battre le Brésil ? C'est la question que se pose encore un plus tous les observateurs de cette Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2006. Si l'an dernier les Auriverdes auraient sans doute cédé à la facilité après avoir fait le break, ils se montrent cette fois d'une froide efficacité. Avec eux, la moindre frappe, fut-elle très lointaine, est un danger pour l'adversaire. Et si certains supporters déplorent encore l'absence de Jorginho, ils ont pu se consoler en découvrant le longiligne attaquant Bruno (trois réalisations). Les hommes d'Alexandre Soares devront maintenant confirmer leur talent face aux Etats-Unis pour définitivement composter leur ticket pour les quarts. *Pologne 2:4 Etats-Unis : les US plus costauds *Si cette rencontre n'a pas atteint les sommets techniques de la précédente, elle a permis de voir que le beach soccer est une discipline hautement physique. Entre deux équipes en quête de points après une défaite inaugurale, la lutte a été sévère et les contacts souvent à la limite. A ce jeu du plus fort, ce sont finalement les hommes de Roberto Ceciliano qui l'ont emporté de justesse. Complètement à côté de son sujet, la Pologne peut s'estimer heureuse que le scénario de ce Groupe A lui permette de rêver encore à la qualification. Une large victoire sur le Japon et la bande à Jacek Ziober pourrait réaliser le hold-up.

*Iran 1:6 Espagne : la *Furia roja progresse **Sans démériter lors de ses deux premiers matches, la Melli est aujourd'hui éliminée de cette Coupe du Monde de Beach Soccer. La faute à une équipe espagnole bougrement réaliste. Si les coéquipiers d'Amarelle n'ont pas encore dominé leur sujet, ils ont eu le mérite de marquer aux bons moments. Ils n'ont désormais plus besoin que de confirmer leur montée en régime face au Canada pour assurer leur présence en quarts de finale. ''Ce dernier match de poule sera pour nous un vrai huitième de finale'', a avoué la vedette ibérique. Pendant ce temps, l'Iran aura sans doute déjà la tête ailleurs…