Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

2 novembre - 12 novembre

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2006

Les Etats-Unis au physique (2:4)

Si l'on a sans doute pas assisté à la plus belle rencontre de cette Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2006, Américains et Polonais nous ont offert une très physique opposition. Après cette victoire US, toutes les équipes du Groupe A peuvent encore se qualifier pour les quarts de finale.

''Nous sommes sensés être bien meilleurs que ces Américains, avouait Jacek Ziober à l'issue de la rencontre. Mais aujourd'hui nous n'avons pas été capables de le montrer. Je n'ai pas reconnu mon équipe. Elle est entré sur le terrain en pensant que les trois points lui appartenaient déjà. Je suis plus que déçu.''

Dans un début de match très équilibré, il fallait un coup du sort pour débloquer la situation. Pour une main de Sagan dans sa zone, Mario Chimienti se voyait offrir un penalty. Une frappe puissante plein centre plus tard et les Etats-Unis menaient au score (0:1, 2'). Une bourde bien vite oubliée sur l'égalisation de la star polonaise.

Les débats restaient logiquement très disputés dans le deuxième tiers-temps. Mais grâce au réalisme de Brendon Taguinod et Benyam Astorga, les US finissaient par faire le break (1:3). Engluée dans une rugueuse défense, la Pologne éprouvait alors les pires difficultés à trouver ses attaquants dans de bonnes conditions. Leurs seules tentatives venaient de très loin.

Petit à petit, les Américains commençaient à refuser le jeu pour se contenter de défendre leur avantage. Une tactique assez dangereuse quand on sait que les troisièmes de la hiérarchie européenne ont la réputation de monter en puissance dans les dernières douze minutes.

L'information ne semble pas être arrivée aux oreilles de Roberto Ceciliano et ses joueurs. Même après la réduction du score de Marek Zuk ils ne semblaient pas décidés à changer de plans. Mais le match se durcissait et les coups commençaient à pleuvoir. Dans cette tension, Chimienti réalisait le doublé et assurait la victoire définitive des siens (2:4).

''Nous avons enfin retrouvé le jeu qui avait fait de nous les champions d'Amérique du nord, se réjouissait le coach US. Nous n'avons pas particulièrement d'individualité, c'est notre système qui fait la différence. Nous utiliserons maintenant la même tactique pour faire de notre mieux face au Brésil.''

Arbitres : Carlos Frazao (POR), Pedro Infantes (VEN), Faisal Sallam (UAE)

Explorer le sujet